Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Demi-finale

, 04:02 - Lien permanent

Certes, les Français ne méritaient nullement de jouer cette finale. Mais il se trouve qu'ils se sont hissés jusqu'à elle, à cause du manque de réussite de leurs adversaires. Et qu'ils nous ont délivré une copie presque parfaite, enthousiasmante en tout cas.

Certes, les Néo-Zélandais méritaient absolument d'accéder en finale, au vu de leur parcours antérieur ; mais il se trouve qu'ils ont déjoué, qu'ils se sont montrés fébriles, peu à la hauteur de leur réputation - et qu'ils ne méritaient nullement de remporter le titre.
Mais voilà, il fallait absolument qu'ils pussent rejoindre les deux autres nations de l'hémisphère sud ayant remporté deux finales chacune !
Alors, grand merci à l'arbitre sud-africain Craig Joubert, qui a arbitré à la maison, comme on dit, laissant les Blacks faire à peu près ce qu'ils voulaient autour des regroupements, et sifflant dans la seconde le moindre écart français ! Craig Joubert peut ainsi rejoindre, au palmarès des péteux, l'arbitre gallois William Derek Bevan qui, en 1995, eut un comportement scandaleusement partial lors du match qui opposait, en Afrique du sud, la France à la nation invitante. Ce qui lui valut d'ailleurs, de la part des autorités sud-africaines, outre la remise d'une magnifique montre en or, l'octroi d'un séjour gratuit d'un mois dans le pays...

Bravo les arbitres courageux, sachant humer la direction du vent...

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet