Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Bis repetita à Gaza

, 05:21 - Lien permanent

Mme Michèle Alliot-Marie (la ministre des Affaires étrangères de la France) vient d'être l'objet, à Gaza, d'une conduite de Grenoble avec jets de projectiles à l'appui. Mais qu'allait-elle faire dans cette galère ? Au fait, cela ne vous rappelle-t-il donc rien ?

Bon sang, mais c'est bien sûr ! L'incroyable scène au cours de laquelle, le 26 février 2000, Lionel Jospin (le Premier Ministre de la France), tout défrisé, a failli être lynché par des fanatiques arabo-musulmans dans une Université palestinienne qui fonctionne... avec nos deniers.

Et dire que nous ne tirons aucune leçon de tout cela : nous sommes pitoyablement lâches, décidément.

Tout récemment et dans la droite ligne de cet article, nous avons pu assister à une pantalonnade supplémentaire en provenance de notre Ministre de la Culture qui s'est dégonflé comme une fiotte à propos de Céline ! Je suis contre toutes les censures et si Céline avait le droit de penser ce qu'il voulait, nous avons le droit de penser ce que nous voulons de Céline.
Nous n'avons donc besoin ni de Klarsfeld et encore moins du neveu de l'autre pour diriger nos consciences !
Mais finalement pourquoi s'en étonner puisque dans un Pays au passé si prestigieux, un Chirac préfère Trafalgar à Austerlitz, le rap a droit de cité, Mâme Ben Ali a failli s'installer Avenue Foch devenue le repère et le repaire de la vulgarité crasse et des parvenus douteux !
Tout ça pour dire que je sais pas si nous sommes pitoyablement lâches ou si nous n'existons plus ! Olivier

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet