Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Interminables intermittents

, 09:54 - Lien permanent

Les intermittents sont encore là - à nous les briser menu (soyons polis). L'autre jour un de leurs délégués CGT déclarait, sur France-Culture, à propos de l'intrusion de ses troupes au sein du Festival de Cannes, "on entend bien faire jouer le rapport de forces jusqu'au bout".
Eh bien, au bout du compte, ils ont reçu (très très mollement) sur la gueule, tandis qu'il y a longtemps qu'ils le cherchaient. Et peut-on pleurnicher quand la force publique vous prend au mot ?
Je rappelle seulement, à ceux qui l'ont oublié, que les intermittents, dont le nombre s'est considérablement accru ces dernières années, sont aujourd'hui environ 100 000, et sont "responsables", à eux seuls, de la moitié du déficit de l'assurance-chômage (la masse des actifs, en France, tourne autour de vingt-sept millions).
Alors, vient un jour où les plaisanteries doivent cesser. Celle-là, je le crains durera encore pas mal de temps.

Le système "dérogatoire" des intermittents est juteux, et puissants les syndicats qui défendent avant tout l'indéfendable...
Et dire que l'exception culturelle, si l'on sait ouvrir les yeux, date de Pétain...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet