Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Petite finale

, 12:12 - Lien permanent

Eh bien nous l'avons eue, cette petite finale. Vraiment petite, car c'était Bourgoin contre Tavernolles, et une seule équipe avait vraiment l'esprit au jeu.
Bref. Pour des gens qui avaient affiché l'ambition de se retirer grands vainqueurs, c'était plus que petit, c'était mesquin. Comme le départ de l'emblématique Capitaine, appelé par un deuil cruel à rentrer chez lui.

À quel imbécile fera-t-on croire que si les Français étaient allés jusqu'en finale, Fabien Galthié, pour ne pas le nommer, aurait quitté prématurément l'Australie ?
Tout cela manque sérieusement de panache (et quand je pense que dans quatre ans, il faudra se farcir pour débuter l'Afrique du Sud en personne ! Plus rien à voir avec les États-Unis !) : mais il est vrai que faisant désormais partie du staff du Maire de Paris, Galthié était peut-être pressé de rejoindre son gai bienfaiteur...
En tous cas, j'ai "vu" ce match à la radio de mon véhicule, et ce fut une sacrée expérience, car la radio est tellement plus évocatrice que la télé. Aussi me suis-je promis de regarder, dorénavant, tout match retransmis sur A2 en coupant le son, pour éviter les commentaires oiseux et peu avisés de l'imbécile aux statistiques...

Mais je rentrai juste à temps pour voir la fin de cette cagade, et bien me prit de laisser l'appareil allumé : car nous eûmes droit à quelques images fortes, Jonah Lomu (très diminué) venant dire en pleurant combien il aimait ce jeu (il était là pour recevoir une sorte de César d'honneur), puis raccompagné vers la sortie par un Serge Blanco plus gras que nature - en voilà un qui, avant le professionnalisme, a su faire son beurre et sa pelote (on n'oublie naturellement pas qu'il fut un joueur d'exception), et qui est parfaitement prêt à figurer, avant l'âge requis, parmi les gros pardessus...


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet