Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Larrons en foire

, 22:52 - Lien permanent

Il est encore là ! On se souvient que, après que l'Assemblée nationale avait voté la levée de l'immunité parlementaire de l'affairiste socialiste Tapie, Jack Lang s'était ostensiblement (mais ce mot est pléonastique avec lui !) levé pour aller serrer la pogne de l'escroc.
Au fait ledit Tapie, repris de justice, et au jour d'aujourd'hui toujours mis en examen, croule sous les dettes non honorées, tout en menant grand train. Est-ce que le fait de s'être reconverti dans un ersatz de show-biz le dédouane totalement ? Bref
.

Maintenant, c'est le sinistre Jacques Mellick, autre ancien député socialiste, autre repris de justice, que Lang soutient du côté de Béthune. Avec le culot tranquille qu'on lui connaît, et qui lui réussit hélas si bien, il vient nous déclarer que Mellick est "un homme dont tout le monde considère qu'il est d'une intégrité totale et parfaite".

Eh bien non ! Trop c'est trop ! Pas moi. Ni ses juges ! Ni, j'espère, un certain nombre de personnes, parmi lesquelles, j'espère toujours, un grand nombre de militants socialistes (je parle des vrais) écœurés par ces tristes combines d'appareil.

Car si le Parti socialiste croit retrouver la faveur des urnes en investissant ce genre d'individu, eh bien c'est qu'il a définitivement renoncé à son image.
Ce n'est pas comme cela que le PS va redorer son blason
, s'écrie le maire invalidé, authentique socialiste, que Mellick espère battre à la faveur de l'élection partielle.

Qu'il parle d'or ! Tapie, Mellick, Lang, même combat !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet