US_M1 Carbine

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

[Extrait du site - disparu : ifrance.com]

 

Programme de Fabrication du Gouvernement Américain N° 4972

Cahier des Charges :

Poids maximum fixé à 2,265 kg avec la bretelle - Chargeurs de 5, 10 et 20 coups
Portée utile 275 mètres - Le fonctionnement devra être semi-automatique avec possibilité de tir en rafale obtenu à l'aide d'un outil spécial - La munition sera du Calibre 30 (7,62 mm) avec un poids d'ogive de 7 grammes, une vitesse de 608 m/s et l'étui à gorge. Ce cahier des charges extrêmement précis, où étaient aussi pris en compte les futurs détails physiques et de fonctionnement, les organes de visées et accessoires de l'arme à construire, fut rédigé le 1er Octobre de l'année 1940 et envoyé à vingt-cinq soumissions possibles.
Au même moment, la firme Winchester mettait au point la munition en étroite collaboration avec le service du matériel de l'US-ARMY.

Les caractéristiques de cette munition étaient les suivantes :

Poids de la balle = 7,04 grammes - Poudre Du Pont de Nemours = EX-4809 avec 0,92 gramme
Amorce Winchester non corrosive N° 116 - Étui tronconique à gorge mesurant 32,7 mm, dont le tracé était joint au projet adressé aux fabricants consultés. Le futur étui allait ressembler à celui de la 32 WSL - Pression dans la chambre 31.000 P.S.I., soit 1877 kg/cm2. La date limite de la soumission qui avait été fixée pour la présentation des armes était le 1° Février 1941. Des difficultés dans la fabrication des cartouches eurent pour effet un report d'échéance au 1° Avril puis au 1° Mai de l'année 1941.

Les différents fabricants du projet :

C'est en mai 1941, que les 250.000 munitions destinées aux essais sont prêtes, la maison Winchester les a fabriquées. Les prototypes présentés par les différents fabricants sont là et les spécialistes du Service du Matériel US vont procéder aux essais. Sont présents les représentants de l'infanterie, l'artillerie, les blindés, la cavalerie (Il y a encore des chevaux dans l'armée Américaine en 1941), c'est à dire tous les services qui vont avoir besoin de cette nouvelle carabine. Les armes sont examinées et sur les vingt-cinq entreprises contactées, neuf seulement ont répondu à cet appel d'offres.
- Deux carabines prototypes de l'Arsenal de Springfield, l'une mise au point par le fameux John Garand, l'inventeur du Fusil Garand US-M1.
- Une carabine Savage inventée par John Psarce et présentée par Fred Hickey.
- Une arme de la Ste Colt présentée par Mr Stevens et inventée par Val A. Browning.
- Une carabine Harrington-Richarson inventée et présentée par Eugen Reising.
- Une carabine présentée par Bendix Aviation Corporation et dessinée par George Hyde.
- Une carabine Woodhull réalisée à partir d'éléments empruntés à la Winchester de 1907.
- Une carabine de chez Auto-Ordnance, présentée par Mr Hoover et réalisée par lui-même.
- La neuvième carabine conçue par J.C. White et présentée par John Murphy.

Sur les neuf carabines présentées, sept furent soumises aux essais pratiques qui eurent lieu sur le terrain de Tir d'Aberdeen, dans l'état du Maryland. Deux armes avaient été délibérément écartées dès le début, celles de White et de Simpson, car leurs caractéristiques étaient trop éloignées du cahier des charges.
Les essais eurent lieu du 08 Mai au 31 Mai de l'année 1941, trois jours étant consacrés à chaque arme. Par la suite des essais complémentaires furent effectués sur certains modèles au mois de Juin.
A l'issue de cette confrontation, seulement deux armes furent retenues :
- La carabine Springfield
- La Hyde Bendix

Les inventeurs furent invités à y apporter des modifications et à les présenter à une nouvelle séance d'essai dont la date fut fixée au 15 Septembre 1941.
Un concurrent de taille se lance dans la compétition et c'est le 08 Avril de l'année 1941 que Winchester présente une arme qui est plus une maquette qu'un prototype. Présenté par Edwin Pugsley, le modèle en question est d'une grande rusticité, constitué d'éléments soudés et brasés. Favorablement impressionnée par la conception de cette arme, la commission invite Winchester à réaliser un prototype digne de ce nom et à le présenter aux prochains essais.

C'est donc en Septembre 1941, que les essais officiels reprennent avec :
- La Garand Springfield remaniée avec pour l'alimenter, un chargeur à introduction inférieure.
- La Hyde-Bendix avec une crosse conventionnelle à poignée-pistolet, quelques améliorations et simplifications.
Pendant ce temps d'autres fabricants sont revenus à la charge avec des armes améliorées par rapport à celles qui ont été essayées auparavant :
- Harrington & Richardson avec la carabine Reising.
- Auto Ordnance.
- Turner à crosse en bois.
- Et à la veille de la date limite de présentation Winchester arrive avec le nouveau prototype.

Des essais sévères :

Pendant trois jours des essais d'une sévérité extrême, seulement deux concurrents sont en liste, Springfield et Winchester. La commission finira le 22 Octobre 1941 par recommander à l'unanimité, l'adoption de la carabine Winchester moyennant quelques modifications mineures.
L'appellation officielle de cette arme sera désormais : CARBINE - CALIBER 30 M 1 - et sa mise en fabrication fut déclarée prioritaire. Il est bon de savoir que pendant la guerre plusieurs fabricants essaieront en vain de proposer un remplaçant éventuel à la carabine M 1 :
- Garand Springfield Model D en 1942.
- Reising Model 42.
- High en 1944.
- Et sans aucun doute bien d'autres fabricants qui resteront à tout jamais dans l'ombre de Winchester.

La production :

Après toutes les péripéties administratives, c'est le 24 Novembre 1941, que Winchester reçut commande de 350.000 armes et c'est à la maison Inland Division of General Motors que l'armée commanda les 336.698 exemplaires suivants.
Ayant fabriqué les prototypes de Hyde-Bendix, ce n'était pas un hasard que "Inland" fût choisi pour la fabrication de cette carabine. La société "Inland" avait bien sûr, pris des dispositions, pour une éventuelle production en série de la carabine US 30 M 1.
Chacune de ces deux sociétés devait assurer une production journalière de 1000 carabines. La suite des événements tragiques de la Guerre du Pacifique allait vite démontrer que ce chiffre était loin d'être suffisant puisqu'en Février 1942, le besoin exprimé en carabine M1 s'élève à 1.098.494 pièces, uniquement pour la seule 'année 1942.
Il fut donc décidé de trouver d'autres fabricants et le gouvernement achète à Winchester la licence de production pour la somme de 886.000 dollars (Somme très confortable à cette époque pour un brevet). C'est donc le 25 mars 1942 que l'accord est signé et c'est à partir de cette date que les besoins en carabines US-M1 seront désormais croissant.

Création du "CARBINE INDUSTRY INTEGRATION COMMITTEE" :

Pour pouvoir coordonner toute la fabrication de la carabine US-M1-A1, il fut créé un service qui porterait le nom de "Carbine Industry Integration Committee" et serait chargé d'assurer la liaison entre les fabricants.
Une dizaine d'entreprises avaient effectivement signé des contrats avec le gouvernement et on ne dénombrait pas moins de 1600 sous-traitants.

Les principaux constructeurs :

Ils assuraient généralement la fabrication d'armes, mais il y avait parmi eux des sociétés de construction mécanique qui , avant le conflit fabriquaient du matériel dans des domaines aussi divers que les machines à écrire, le matériel de bureau, les machines à coudre, les accessoires pour automobiles, les machines à affranchir le courrier, la quincaillerie, l'électroménager, etc... Ci dessous la liste des principaux fabricants :

- Winchester.
- Inland.
- Underwood.
- Rock-Ola.
- Quality Hardware and Machine Co.
- National Postal Meter.
- Irwin-Pedersen Arms Company.
- Saginaw.
- Standard Products.
- I.B.M.


Les marquages de la carabine M1 :

Presque toutes les carabines M1 auront le marquage suivant permettant d'identifier la provenance.
À l'avant de la carcasse, au niveau de la chambre, la nomenclature du modèle :

U.S. CARBINE ...................U.S. CARBINE
.CAL. .30 M 1........................CAL. .30 M 2

À l'arrière de la carcasse, entre le pied de hausse et le chanfrein, la raison sociale de la société qui a assuré le montage de l'arme. Ce nom correspond à celui des entreprises contractantes de la liste ci-dessus.
Il est aussi suivi du numéro de série.

WINCHESTER ...........................INLAND DIV .............................UNDERWOOD
ROCK OLA ...............................QUALITY H.M.C .........................POSTAL METER
COMMERCIAL ......................IRWIN PEDERSEN .....................SAGINAW S.G/C
CONTROLS ...............................
.S.T.D. PRO. ...................................I.B.M. CORP.

En outre, certaines carcasses qui étaient sous-traitées et fabriquées par des sociétés autres que la firme
assurant le montage portent sous le n° de série, ou sur le chanfrein arrière les marquages suivants :

UN
INLAND
A.O

Les Canons de la Carabine US M1 :

Sur les six entreprises contractantes ayant monté des carabines, six d'entre elles seulement ont fabriqué des canons.

 

Modèle M-1

 

CALIBRE(S) : 30 M1 Carbine
MANUFACTURIERS : Winchester, General Motors, Inland Manufacturing, Quality Hardware, Underwood-Eliot Fisher, Rochester Defense Corp, National Postal Meter Inc
ANNÉE : 1940
MÉCANISME : Semi-automatique, recul
CAPACITÉ : Chargeur de 5, 15 et 30 cartouches
LONGUEUR CANON : 18 pouces
LONGUEUR TOTALE: : 36 pouces
POIDS : 5.4 livres
VISÉE : Œilletons
PRIX: Entre $200.00 et $450.00
Cette carabine semi-automatique fut l'arme américaine la plus produite durant la Seconde Guerre mondiale. Elle fut conçue a priori pour équiper des artilleurs, mitrailleurs, commis, cuisiniers, manutentionnaires. Acceptée en 1940, l'arme a une apparence miniaturisée d'un Garand mais son mécanisme était différent. Il s'agit d'un système à gaz actionnant un piston à recul court. L'arme était parfaitement équilibrée et facile à pointer. Cependant, son plus grand défaut tient à la munition utilisée qui n'avait pas un grand pouvoir d'arrêt. Les Allemands apprécièrent cette carabine courte car elle allait dans leur théorie du fusil d'assaut. Après la guerre, cette arme fit partie des commandes de base d'armes fournies aux "amis" des USA, notamment des Sud-Coréens et Sud-Vietnamiens. Environ 5.5 millions de carabines courtes M-1 furent produites.

 

Modèle M-1 "civile"

 

CALIBRE(S) : 30 Carbine
MANUFACTURIER : Plainfield Machine Inc, Israel Arms Inc
ANNÉE : 1971
MÉCANISME : Semi-automatique, recul
CAPACITÉ : Chargeur de 5 cartouches
LONGUEUR CANON : 19 pouces
LONGUEUR TOTALE: : 38 pouces
POIDS : 5.4 livres
VISÉE : Œilletons
PRIX: $200.00
La version civile de cette arme était disponible pour usage de police. Elle fut aussi utilisée telle quelle par les civils aux USA, Canada et en Amérique du Sud sous certaines restrictions. La partie supérieure du fût est un estampillage métallique grillagé pour la circulation de l'air.

 

Modèle M-1A1

 

CALIBRE(S) : 30 Carbine
MANUFACTURIERS : Winchester, General Motors, Inland Manufacturing, Quality Hardware, Underwood-Eliot Fisher, Rochester Defense Corp, National Postal Meter Inc
ANNÉE : 1941
MÉCANISME : Semi-automatique, gaz
CAPACITÉ : Chargeurs de 15 et 30 coups
LONGUEUR CANON : 18 pouces
LONGUEUR TOTALE: : 29 pouces crosse repliée
POIDS : 5 livres
VISÉE : Œilletons

LES CHARGEURS

Il existe une multitude de fabricants de chargeurs pour la carabine USM1. Tous ces chargeurs en tôle emboutie sont en acier bronzé, plus rarement phosphaté. La plaque de base peut être lisse ou comporter une membrure longitudinale. L'élévateur peut être avec le renflement à droite ou à gauche.
Il existe parfois un trou postérieur pour l'écoulement de l'eau. Ces chargeurs portent sur la face arrière divers marquages.

Chargeurs à 15 coups
:


AI - BW - CB - GQ - IA - II - IU - IW - K.I. - KSG - LU - MN - OIB - OSG - QU - RC - RO
RUGG - SI - SP - SW - SY-BU - UN - UQ - UU.


Chargeurs à 30 coups
:


SEY

Huiliers
:


IA - IP - IS - P - WI - WS

Armes qui ont été réparées :

De nombreuses carabines ont été réparées ou remises en état aux USA par divers établissements.
Ces armes portent généralement sur la face latérale de la crosse les initiales de l'établissement qui a effectué les réparations (ou modifications). Les carabines qui ont été remises en état ont reçu dans certains cas des éléments d'un modèle plus récent que celui d'origine, ce qui fait qu'une carabine construite au début de la guerre peut très bien posséder des pièces plus récentes.

AA - Augusta Arsenal
AN - Anniston Army Depot
MR - Mont Rainer Ordnance Depot
Og - Ogden Arsenal
RA - Raritan Arsenal
RIA - Rock Island Arsenal
RR - Red River Arsenal
Sa - Springfiels Armory
SAA -
San Antonio Arsenal

[...]

 

Historique de la munition de la Carabine US 30-M1

La cartouche 30 Carabine fut le produit d'une réflexion de l'Ordonance Dept de l'US Army, qui avait alors conclu qu'une petite carabine pouvait présenter certains avantages dans certaines situations militaires.
Plusieurs esquisses furent fournies par des manufactures, mais celle de Winchester fut adoptée.

Cette cartouche était une modification de la cartouche 32 Winchester Self-Loading datant de 1906, et elle n'était révolutionnaire sur aucun aspect. Fait à noter, à peu près au même moment, la firme allemande « Polte » étudiait une munition à puissance intermédiaire pour un projet de fusil d'assaut.
Finalement, la munition fut adoptée pour la Carbine (carabine ayant une longueur de canon inférieure à 20 pouces) M-1 en 1941. Sur le marché civil, plusieurs armes (dont des pistolets) furent également chambrées pour cette cartouche.

Sur le plan de la balistique, la cartouche 30 Carabine est dans la même classe que la 32-20 Winchester.
Sportivement, elle ne doit être utilisée que pour le petit gibier ou la vermine car elle n'a ni la portée ni l'énergie cinétique pour tuer à coup sûr un cervidé. La précision produite par cette cartouche limite l'efficacité des armes qui l'utilisent à 140 mètres, maximum. Elle ne fut pas populaire sportivement à cause de son faible pouvoir d'arrêt.


Sur le plan militaire, bien que la Carbine M-1 (et M-1A1) fût extrêmement populaire, son pouvoir d'arrêt sur cibles humaines restait médiocre ; la cartouche connut en fait le même sort que la 32 Winchester S-L et pour les mêmes raisons. La cartouche ne portait qu'un projectile de 110 grains. Ultérieurement, une version ayant un projectile à pointe creuse n'eut guère plus d'effets.

Caractéristiques de la munition mise au point par Winchester en collaboration avec l'US Army :

Munition de calibre 30 (7,62 mm)
Portée utile maxi de 275 mètres
Poids de la Balle : 7,04 grammes
Poudre Du Pont de Nemours Type EX-4809 = 0,92 gramme
Amorce Winchester non corrosive N° 116
Étui tronconique à gorge mesurant 32,7 m/m
Pression dans la chambre = 31.000 P.S.I., soit 1877 kg/cm2
Vitesse de la balle = 608 m/s

C'est tout naturellement qu'on s'aperçut que la série des cartouches de carabine Winchester semi-auto pouvait servir de base à la future munition (32 WSL - 35 WSL - 351 WSL - 401 WSL).
La date limite de soumission qui avait été fixée pour la présentation des armes était le 1er février 1941.
À la suite de difficultés dans la réalisation des cartouches le report d'échéance fut décidé au 1er avril, puis au 1er mai de l'année 1941.

..........................................