Paidéia, ou l'Éducation en débat(s)

 


"Et le pire de tout, c'est que nous entreprenons et organisons ces choses sans seulement penser que nous recommençons l'éternelle histoire"
(Alain, Propos du 15 juin 1935, le Miracle du progrès, Pléiade, p. 1265)

"L'organisation traditionnelle de l'Éducation nationale repose sur les faux semblants et l'irréalisme..."
(Claude Pair, Rue du Bac : une nouvelle donne pour l'école, Syros, 1986, p. 139)

"L'éducation n'est un bien vacant dans aucune société"
(Jean-Claude Passeron dans l'article PÉDAGOGIE de l'Encyclopédia Universalis – Pédagogie et pouvoir)

[Cette partie comprend un certain nombre de textes, parfois très polémiques (ressortissant au domaine de la pédagogie au sens large), peu connus ou parfois malaisément accessibles].

 

Sous-catégories

  • Paidogonos
    Réflexions et textes pédagogiques divers

     

    Nombre d'articles :
    87
  • Diaphoraï
    Débats et controverses sur le système éducatif

    Nombre d'articles :
    103
  • Textes et rapports officiels

    Textes et rapports officiels (De 1860 à nos jours)

    D'hier à aujourd'hui, quelques textes - parfois canoniques - revêtus du sceau de l'Instruction publique, devenue Éducation nationale.

     

    Nombre d'articles :
    51
  • Textes semi-officiels

    Textes "semi-officiels"

     

    Ils n'ont certes pas reçu l'onction officielle, ce qui fait qu'ils ne seront ni démodés, ni abrogés. Et quel souffle !

     

    Nombre d'articles :
    10
  • Jouons
    Jouons à Monsieur l'Inspecteur, ou Choses vues en classe, il y a fort longtemps.
    Nombre d'articles :
    34
  • Francinet

    Francinet

     

     

    Francinet, livre de lecture courante décrivant la vie au siècle précédent, vue par G. Bruno (1888) : témoignage suranné, mais combien touchant, d'une vie d'enfant au XIXe siècle, sans trop d'allusions aux luttes des classes !

     

     

    Francinet ! Voilà encore un héros bien connu des enfants de nos écoles, ainsi que la jeune héroïne Aimée. Ce livre a été écrit pour inspirer au riche l'amour du pauvre, au pauvre le culte du travail, le courage, l'économie, l'espérance d'un avenir meilleur, au lieu des sentiments de jalousie et de haine que produit trop souvent la vue de la richesse. Aussi l'Académie française a-t-elle couronné ce livre comme "le plus propre à répandre, avec l'amour du bien, des idées justes sur la société humaine et sur l'économie sociale". L'auteur a complété fort habilement son livre pour le mettre en entière harmonie avec le programme d'instruction civique, d'économie politique et de législation usuelle. Il a su trouver des leçons à la portée des plus jeunes intelligences, sans leur enlever de leur élévation ni de leur précision. Un de nos plus savants économistes, M. Frédéric Passy, de l'Institut, disait un jour à Clermont, au congrès des sociétés savantes, que ce livre, si clair pour les enfants et d'une lecture si attachante, n'en contenait pas moins des leçons bonnes à méditer même pour les économistes de profession.
    C'est la preuve de cette vérité que, pour populariser l'enseignement, il n'y a pas besoin de le rabaisser ; il faut l'élever, au contraire. On l'a dit avec raison : "Quand on veut répandre et distribuer a loin les eaux, il faut en élever la source". Voilà, croyons-nous, le meilleur précepte de pédagogie. [A. Lenient, in l'Instruction primaire, journal d'éducation pratique, supplément, 7e année (1er septembre 1884-31 août 1885)].

     

    Nombre d'articles :
    56