De la pause-pipi au psychiatre

Vote utilisateur: 2 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Ce maçon de trente-cinq ans se souviendra certainement assez longtemps de son séjour avignonnais.

 

Descendu de son Isère natale, l'homme est pris d'une envie pressante. Faute de vespasiennes - il est vrai fort rares dans les rues de la Cité des Papes - l'homme décide de se soulager du côté de la place du Limas.

Il est 17 h 30 et, à cette heure-là, il fait grand jour. Pas étonnant donc que des témoins aperçoivent la scène et composent, choqués par tant d'impudence, le 17. Des témoins d'autant plus choqués que notre maçon, bien bâti paraît-il, est brusquement saisi par une érection.

Conduit au commissariat, l'homme devait répondre d'exhibitionnisme, un délit de nature sexuelle qui l'a conduit "direct" chez un psychiatre pour examen approfondi de son moi, de son surmoi, de sa libido et de Dieu sait quoi encore !

L'examen s'est paraît-il révélé sans faille pour notre homme qui aurait peut-être plus eu besoin d'un urologue !

 

 

© D'après La Provence du 3 avril 2002, article de J.-L. P.

 

 


 

Texte soumis aux droits d'auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif.