Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Il a été Placé en garde à vue

, 10:55 - Lien permanent

"Je me souviens que cet argument [les mesures en faveur des enfants d'immigrés nord-africains, dont n'ont jamais bénéficié les enfants des "boat people", qui ont réussi sans se plaindre, par leur ténacité] avait été utilisé, au Sénat, par un élu courageux, Jean-Louis Masson (ingénieur ancien élève de Polytechnique et titulaire de deux doctorats d’État, rien que ça !) qui avait mis en avant cette comparaison. Mal lui en avait pris : le ban et l'arrière-ban sénatoriaux, rouges de colère et d'indignation évidemment feinte, vouèrent aux gémonies ce pelé, ce galeux mal embouché, qui avait osé sortir des plates-bandes du politiquement correct. Et je me souviens de l'intervention, la main sur le cœur, du sinistre Jean-Vincent Placé, l'ex-jules à la Duflot - les deux têtes à claques que j'abhorre par-dessus tout, dans notre pays".

Tels sont les propos que je tenais, il y a un an et demi à peu près, sur ce blog. Je ne savais pas alors que le "sinistre Placé" nous révélerait bientôt sa vraie nature : en effet, hier au soir, ayant sous l'emprise de l'alcool insulté des femmes et "proféré des injures racistes à l'encontre du videur d'origine maghrébine" de l'établissement parisien où il était venu s'encanailler, il s'est retrouvé en garde à vue - non sans avoir au préalable traité les policiers venus l'arrêter de tous les noms d'oiseaux (espérons que parmi ces fonctionnaires, il ne s'en trouvait pas "de couleur").

Et les réseaux sociaux de prendre l'affaire à la rigolade, et de s'en donner à cœur-joie : "Il est de Séoul, il se saoule !"... "Placé en garde à vue. Avec un nom comme ça, il ne pouvait pas y échapper..."... "Et le juge lui collera une amende... qu'il se hâtera de ne pas payer, selon ses petites habitudes !"... Sans oublier la remarque d'un lettré (ou d'un bon connaisseur des pages roses des anciens Larousse) : comme disaient les Anciens,  "Arx Tarpeia Proxima Capitoli"... Pour ma part, je me contenterai de souhaiter que le Placé  n'était pas dans cet établissement "aux frais de la princesse". Pourtant, est-ce vraiment sûr ?

Quoi qu'il en soit, il se dit qu'à la suite de ce faux-pas (mais était-ce le premier ? Depuis Tartuffe, on sait ce que valent les donneurs de leçons), l'ex-sénateur a décidé d'arrêter la politique : certes, il pourra toujours se reconvertir dans la limonade...

Mais la relation de ce fait divers - hasard du calendrier ou malignité journalistique ? - figure tout juste au-dessous d'une nouvelle qui va faire chavirer le cœur du bon populo : Cécile Duflot, autre ministre inénarrable de Flanby, arrête la politique….

Je me demande si les deux anciens amants ont pris leur décision de conserve... Ou s'il faut en conclure que les grands esprits se rencontrent…

Commentaires

1. Le jeudi, 5 avril 2018, 15:25 par Un Citoyen ordinaire

Je ne sais pas si les grands esprits se rencontrent (oui, parfois, sans doute) mais en tout cas, ces deux-là s'étaient bien trouvés car qui se ressemble, s'assemble !... Alors, certes, la Duflot n'a peut-être jamais été surprise ivre dans un bar parisien mais en revanche, qu'est-ce qu'elle a pu nous saouler celle-là !!! Les deux (ex)amants s'en sont donc allés, eh bien je n'aurai que deux mots/maux : Bon débarras !

2. Le samedi, 7 avril 2018, 15:55 par Olivier

Il y a toujours une Justice et Placé finalement, s'est fait saké !

3. Le samedi, 7 avril 2018, 16:07 par Olivier

Duflot, que dire ?

Son dernier touite :

« Je suis fille de cheminot. Je me souviens d’un réveillon de Noël où ma sœur et moi avions préparé un spectacle. On a enfilé nos costumes, le téléphone a sonné. Mon père est parti. Il était d’astreinte. Il est revenu le lendemain».

1/ A noter que Duflot avait dû se déguiser en Cosette, mais que ces "Misérables" avaient le téléphone.

2/ Qu'est-ce qui prouve que son Père n'a pas passé la nuit avec des prostituées en faisant croire qu'il était d'astreinte à la SNCF.?
Et comme on le comprend........

4. Le mercredi, 25 avril 2018, 08:18 par Nicolas

La lie de la gauche n'en finit plus de venir sur le Lit de Justice. Au moins avec Hollande elle aura montré les visages qu'elle nous cachait plus perfidement sous le règne du "Grand Fourbe"... Sans oublier le patrimoine pas très clair du Grand Flanby, non loin des golfes non moins clairs de Charles. Ah, cette gauche et son pieu qu'est la CGT !!

5. Le samedi, 28 avril 2018, 08:59 par Nicolas

Mon Dieu, Heureusement qu'ils n'ont pas eu d'enfants ensemble ! C'est la gauche dans toute sa splendeur de donneuse de leçons.
Vite un anti-nausée !

Euh... Térébenthine, c'est pas passé bien loin...

6. Le lundi, 14 mai 2018, 08:29 par Guillaume

Et Gérald Dahan qui en rajoute une couche en déclarant que "Jean-François Placé on dirait Eva Joly qui reviendrait de Fukushima" :-P

Est-ce une blague déPlacé(e) selon vous ?

-Plus habitué à fréquenter Montaigne et Épictète, Euripide et Thucydide, et bien d'autres ringards, sans oublier Mathieu et les autres annonciateurs de la Bonne Nouvelle [Eu-Annguêloss], que les vives lumières du PAF, je n'avais pas l'heur de connaître ce sieur, et ai été par vous contraint de me googoliser deux minutes : me voici édifié, mais nullement surpris par la hauteur de vues de ce quidam ; spécialiste du canular, ai-je bien lu ? Je pense que le canular premier, c'est Dieu qui l'a commis, en créant l'individu à l'image des plus connes de Ses créatures. Et ce n'est pas Eva qui me démentira
Bien vôtre.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet