Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Bon public, ils t'ont donc eu !

, 15:44 - Lien permanent

Ainsi donc, le déferlement médiatique à l'appui de l'arrogant et populiste candidat officiel a pris, entre les deux tours, une dimension d'une impudence rare. D'ailleurs, c'est très improprement qu'on parle de deux tours : il s'agit au vrai d'une élection à un tour. Et les Français, qui à près de 80 % avaient massivement rejeté l'ancien président, viennent dans un bel élan de parfaite cohérence, de plébisciter son jeune clone. Faut-il en rire, ou en pleurer ? Les Français sont des veaux, avait dit le Général. Ce sont surtout des cons, à qui on peut faire gober n'importe quoi. Ainsi, notre prochain président sera un enfant, comme le dit très justement Michel Onfray. Un enfant qui, faute d'avoir résolu son complexe d'Œdipe, a épousé la Mère - tandis que son adversaire-pour-rire (et faire valoir) a tué le Père, ce qui est bien davantage significatif !

Et ce qui ne laisse pas d'être fort surprenant, c'est que cet être immature qui est allé cracher sur la France depuis l'étranger, fait à présent l'objet d'un culte quasi-unanime. Et le ralliement sans condition de Fillon (et des autres), à peine les sondages l'avaient sorti de la course, à celui qui est en sous-main responsable de son abomination, n'est pas le moindre paradoxe de cette improbable élection. Fallait-il, parce qu'il se proclame chrétien, qu'il tendît la joue gauche ? Qu'il me soit modestement permis de lui rappeler l'exemple de Jésus boutant hors, à coups de pompes dans le cul, les marchands du Temple ! Et quand j'entends l'un de ses lieutenants, Xavier Bertrand, claironner qu' "Il faut tout faire pour que le score du FN soit le plus bas possible", je m'interroge sur la suite. Embrassons-nous Folleville, c'est bien le cas de le dire encore une fois ! De même, lorsque je songe à Valls, Raffarin, Mmes Kosciusko-Morizet et Royal, et Estrosi réunis par l'ineffable BHL contre le FN, je me dis qu'il y a des coups de pied qui se perdent ! Décidément, la Droite d'en haut ne comprend rien à celle d'en bas.


 

 

Et jusqu'aux parpaillots qui montent à leur tour au créneau et prennent "clairement position en faveur du fondateur d'En marche !" : cela devient franchement intolérable !

 

Tout est en effet prétexte à diaboliser Mme Le Pen et son parti - en oubliant le score fleuve que les Français lui ont accordé. Alors, que les choses soient claires : ou le FN ne fait pas partie de la République, et dans ce cas il faut l'interdire. Si personne n'a envisagé son interdiction, c'est qu'il s'agit d'un parti comme les autres, et que le diaboliser sur tous les tons n'est pas une attitude républicaine.

Mais il y a plus, et Michel Onfray dénonce avec force "cette étrange perversion qui consiste à nourrir le monstre Le Pen qu'on prétend combattre". Personne, en effet (à part Onfray), n'a rappelé que le Front national est une création ex nihilo de Mitterrand, destinée à empêcher la Droite d'accéder au pouvoir - et c'est un piège diabolique qui a parfaitement fonctionné, une fois encore. Il ne s'agit donc pas, à moins d'être acheté par les médias, ou totalement aveugle, de dénoncer le FN, mais bien au contraire de dénoncer l'effroyable piège.

Et c'est pourquoi, contrairement à ce que claironnent les Bertrand et autres Pécresse, dans la mesure où l'élection est acquise (de façon parfaitement frauduleuse), il faut à mon sens faire en sorte que le score du FN soit le plus haut possible - ou encore, ce qui revient quasiment au même, que les votes blancs croissent significativement.

Qu'il me soit permis de rappeler, à cet égard, un fait historique : en avril 1972, le président Georges Pompidou proposa un référendum sur l'élargissement de l'Europe. Le chef de l'opposition (non-communiste) d'alors, un certain Mitterrand, demanda qu'il soit fait obstacle à cette démarche : il proposait l'abstention ou le vote blanc. Le résultat, très médiocre pour Pompidou - il en fut politiquement affaibli -, alla au-delà de ses espérances.

C'est un vote semblable qui me paraît, mutatis mutandis, devoir être opposé à la résistible ascension du petit Macron. Pour lui assurer une victoire par défaut. La bataille perdue, il nous reste à nous montrer dignes. Et lucides. Médiocre politicard, ta rouerie n'obtiendra pas nos noms !

Commentaires

1. Le mercredi, 3 mai 2017, 21:06 par Franck

Flamby a très bien manœuvré son pédalo personnel (faute d'avoir su gouverner la France !), réussir à faire éliminer les candidats de droite, puis "imposer" Hamon par son opposition (une bonne tête de perdant pour le PS), faire en sorte qu'aucun candidat "sérieux" n'ait ses signatures et enfin nous infliger son clone (ils partagent le même bilan !)... Le dernier acte le gentil petit Macron (*qui partout où il est passé, passe et passera dit toujours ce que ses "cibles" veulent entendre ?!) face à l'abominable Marine, au cri de sauvons la République du péril Fasciste....

  • "L'homme de génie pense d'après lui. Ses Opinions quelquefois contraires aux opinions reçues : il blesse donc la vanité du grand nombre. Pour n'offenser personne il ne faut avoir que les idées de tout le monde ; l'on est alors sans génie et sans ennemis !" Claude-Adrien Helvétius
2. Le jeudi, 4 mai 2017, 14:20 par Jean-Louis

Il y a encore quelques heures j'envisageais la possibilité d'un vote pour Marine afin de limiter la victoire inévitable du freluquet. Mais depuis, il y a eu un débat. Un débat lamentable au cours duquel j'ai découvert les limites bien réelles de MLP mais aussi son inacceptable comportement à ce niveau de la vie politique du pays. Comme en 2012, je vais me confectionner un bulletin "Charles de Gaulle" et je le glisserai dans l'enveloppe.

3. Le jeudi, 4 mai 2017, 17:22 par Olivier

Les gens qui nous écoutent ne supportent plus ce cirque.

Ils ne supportent plus qu’on réduise le discours sur la politique aux discours entre les hommes politiques.
Ce qui est important, c’est que les gens qui nous écoutent existent.
Ce n'est pas de savoir si on va faire exister des starlettes ou des partis.
(Alexandre Jardin)

4. Le jeudi, 4 mai 2017, 19:20 par Olivier

A Jean-Louis.

Perso, j'envisage de rappeler Necker !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet