Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mademoiselle Chambon

, 03:58 - Lien permanent

Allez, une fois n'est pas coutume, ce ne sera pas un coup de gueule. Mais une invitation pressante à aller voir Mademoiselle Genseigne, pardon Mademoiselle Chambon.

Cela m'a fait songer, tantôt au tube de Sheila, Adios Amor (Adios Amor, je m'en vais ce soir...) et, tantôt, dans un tout autre registre, au poème d'Aragon mis en musique par Brassens (Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson).

De plus, les deux acteurs principaux, Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon, furent, il n'y a pas si longtemps, époux à la ville.

Bref, j'ai adoré.

Et comme je sais être lu par une majorité d'enseignants, je recommande l'époustouflante séquence qui ouvre le film sur le complément d'objet.

Et cela m'a rappelé mon maître Freinet : Et si la grammaire (du moins, celle-là) était inutile ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet