Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Victimes innocentes, entre Daech, Cassandres et Bataclan

, 03:10 - Lien permanent

L'Horreur, titre le Dauphiné. On vous l'avait assez seriné, pourtant, que l'Islam était une religion de paix ! En êtes-vous convaincus, ce coup-ci, ou vous faut-il encore davantage de victimes innocentes ?

Pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir et selon eux pour ne pas avoir avoir la guerre, les socialopes ont flatté jusqu'à l’écœurement - jusqu'à se déshonorer - certaines populations dites allogènes, qui, en tout état de cause, nous haïront jusqu'à la fin des temps.

Et voilà le beau résultat, que tant de Cassandre avaient annoncé, sous les quolibets - et parfois les menaces - des "altermondialistes" et autres rêveurs irresponsables. Et maintenant, on a la guerre, et le déshonneur, par dessus le marché. Paris, capitale de la douleur...

Nous avons toujours du mal à admettre le "renversement" de l'Histoire ; si l'on considère l'éthique de conviction et l'éthique de responsabilité, il est assez clair, et depuis toujours, que les Musulmans "modérés" ou pas, ont choisi conformément au Coran l'éthique de conviction, envers et contre tout, envers et contre tous. Il n'y a donc pas de possibilité d'intégrer réellement l'Islam au sein de notre société "laïque" - en dépit de tous les lâches "accommodements raisonnables".

Lors des attentats "Twin Towers", le 11 septembre 2001, qui réjouirent tant de Musulmans (nous avons là dessus de très nombreux témoignages, et j'en ai été personnellement témoin dans un petit village de Provence !) - après tout, c'était leur affaire ! - de nombreuses voix s'élevèrent, en France, pour accuser... les Américains au motif que... "ils l'ont bien cherché"... C'était de la compassion, ou je ne m'y connais pas. Ce matin, on nous décrit, larmoyants, "une France hébétée après des attentats sans précédent".

Chiche que, quatorze ans après, les Amerloques nous renvoient dans la gueule, et nous l'aurions bien cherché, un "Vous l'avez bien cherché". Ce serait retour de bâton et saine justice, non ?

"On ne règle pas les problèmes avec ceux qui les ont créés" disait Einstein..... Commençons par nous débarrasser des traîtres socialistes, fondateurs de cette situation : Sarkozy, Hollande et toute la clique politico-médiatique complice...... En 44, la France ne s'est pas libérée avec les socialo-communistes responsables de la débâcle de 40 : Blum*, Daladier, Reynaud, Thorez réfugié à Moscou ou Laval réfugié à Sigmaringen dans une communauté réduite aux caquets...
* Blum qui avait déclaré en 33 : "Du moment qu'on démolit l'Armée, j'en suis" - Olivier.

Oui, cette guerre de lâches vient de nous atteindre en pleine figure. Reconnaissons-le, nous n'avions pas tellement envie de l'admettre que nous étions en guerre. Cette fois, nous avons le nez dedans. Et il est fort probable que ceux qui portent le fer contre nous, qui tirent à la Kalachnikov contre des personnes innocentes, viennent de notre pays, de cette France où ils sont nés et qu'ils haïssent. Voilà le résultat d'une politique irresponsable d'immigration qui a commencé dans les grandes longueurs en 1981. Mais il ne fallait pas en parler, à l'époque ! Celui qui se permettait d'émettre des doutes sur l'apport positif de ladite immigration, passait pour le beauf de service. Il n'avait rien compris, cet idiot : l'immigration était un enrichissement. Pour le système capitaliste qui ne connait ni pays, ni frontière, sans aucun doute. Pour la France et les Français, leur histoire, leur culture, c'était une autre affaire. Croit-on que les choses ont changé, aujourd'hui ? Il suffit de compter les bassines d'eau tiède que déversent sur nos têtes les médias triomphants, via les plateaux de télévision.
Je suis bien d'accord : l'islam est une religion archaïque et intolérante, quoique l'on nous raconte par ailleurs. De surcroît, nous avons avec les pays du Maghreb un contentieux historique. Mais ça ne fait rien, ne tenons pas compte de ces réalités emmerdantes. Décrétons que nous sommes enfin parvenus au monde des Bisounours.
Il faut espérer que les grands politiques qui nous gouvernent, la voix chevrotante, vont enfin prendre conscience de l'urgente nécessité d'aller, sur le terrain, casser la gueule à cette bande de criminels. Amitiés - Jean-Louis.

 

 

 [Mon blog redémarre, là où je l'avais abandonné. Et j'y injecte peu à peu mes pages "Actualité", rédigées depuis ce pathétique 7 mai 2012. L'explication de ce revirement est à trouver à la date du 1er décembre 2016, 20:20]

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet