Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Bien après l'infâme "perpetrator walk"...

, 07:26 - Lien permanent

Ainsi donc, une fois encore (et jusques à quand ?), Dominique Strauss-Kahn est blanchi - comme on s'y attendait, d'ailleurs !
On se souvient, ou plus exactement on ne se souvient pas - car c'était en 1999 -, du vent du boulet qui ébouriffa sa rare tignasse dans l'affaire de la Mutuelle étudiante (M.N.E.F.) : faux et usage de faux ; il s'en tira sans une égratignure (sinon qu'il avait été contraint à la démission de son poste de ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie) : l'anti-datation devenait pratique parfaitement normale... et déjà le dénommé Cambadélis était à ses côtés.

Il fut donc blanchi, comme dans toutes les autres affaires auxquelles il fut mêlé, entre autres le dossier fiscal de Karl Lagerfeld, les salaires indûment versés à sa secrétaire par le groupe Elf (blanchi par Éva Joly, tiens donc !), l'affaire de la cassette Méry...
Pour l'employée du FMI (Piroska Nagy), une banale lettre d'excuses avait suffi, et tant pis si un foyer avait été brisé par ses "manœuvres inappropriées".
S'agissant de l'attaque sur Tristane Banon (certes, DSK est vigoureusement adepte d'une "sexualité un peu rude", mais bon), les faits étaient délicieusement prescrits : peu importait, d'ailleurs, puisqu'il avait auparavant "honoré" la mère ! Par le fondement de la métaphysique des mœurs, on présume.

Et voici donc une nouvelle relaxe : trois semaines de débats parfaitement inutiles, et DSK peut se pavaner au bras de belles, à Roland-Garros comme au Festival de Cannes : les candidates à la "sodomie bien traitée" sont légion, puisque le portefeuille est bien garni.


carlton

 

Tout ça pour rien, donc. Sauf pour l'édification des voyeurs, car le linge étalé était particulièrement sale. Mais il est vrai que quand on est l'ami intime de Dodo la Saumure, un proxénète gérant de bars à putes, cela vaut bien tous les certificats de bonne vie et mœurs, comme l'a prouvé le jugement d'avant-hier.

Oubliera-t-on cependant de sitôt que les putes parlaient, elles, à propos de ces "soirées échangistes" dont DSK était si friand (jusqu'au sein de son propre bureau au FMI !), de "boucherie" et "d'abattage" ? Et faut-il en conclure que les juges qui ont patiemment instruit cette affaire étaient des salopards ? Non, bien entendu. Ils l'ont conduite longuement et honnêtement, leur instruction dévastatrice.

Mais les "frères" veillaient ! Au bout du compte, les juges l'ont eue dans le cul - comme on dit vulgairement. Vive la justice socialope !

Quoi qu'il en soit, on peut être maintenant assuré que si ce porc, il n'y a pas d'autre terme possible (dont les socialistes voulaient faire le Président de la France !) avait réussi à prendre son avion, certain jour de mai 2011, tout juste après l'éjaculation du Sofitel de New-York, il eût été jugé en France, et l'accusation de viol se fût évanouie "faute de charges suffisantes"... Ah, quel gâchis !
La belle Sinclair - une enculée, elle aussi, en dépit de ses grands airs, comme tant d'autres, n'aurait pas eu à sérieusement écorner l'immense fortune que lui a généreusement laissée son grand-père.

Rappelons tout de même que l'ancien directeur général du FMI était prévenu de proxénétisme aggravé, ce qui risquait de lui coûter très, très cher ; mais il était assisté par le grand maître Leclerc, autre socialiste, qui ne défend que les innocents, cela est bien connu. L'affaire a fait flop, dit-on. Pour charges insuffisantes !

Cet adepte des parties fines et du boyau culier (pour parler comme Rabelais) de ces dames - qu'il empalait de préférence dans les toilettes - pourra donc continuer ses pratiques lamentablement dégueulasses. Et ses accusatrices peuvent aller se rhabiller. Tiens, au fait : son ami et compère Roland Dumas, encore une fine fleur socialiste spécialiste des non-lieux, vient d'être renvoyé en Correctionnelle. Mais ne nous faisons pas trop de souci pour lui : "selon que vous serez puissant ou misérable..."

D'après un très récent sondage, on apprend que la moitié de nos Compatriotes accepterait encore que DSK devienne Président de la République !!!
Bof, il suffira de mettre une lumière rouge au-dessus du porche d'entrée de L'Élysée........ - Olivier

 

 

[Mon blog redémarre, là où je l'avais abandonné. Et j'y injecte peu à peu mes pages "Actualité", rédigées depuis ce pathétique 7 mai 2012. L'explication de ce revirement est à trouver à la date du 1er décembre 2016, 20:20]

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet