Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Cantonales

, 15:20 - Lien permanent

Voilà, nous sommes à peu près la moitié des inscrits à avoir accompli notre devoir électoral, qui est d'abord un droit (que beaucoup n'exercent donc pas). Et le temps, peut-être, est venu d'une courte réflexion.

J'ai noté que dans mon canton, qui est nettement orienté à gauche, le FN est arrivé en tête (!), alors que son binôme était constitué de deux parfaits inconnus, dont les visages, excusez-moi, ne respiraient pas tellement l'intelligence, et que leur profession de foi - contrairement à celles de tous les autres candidats (faisant explicitement allusion aux problèmes du canton) - était un texte passe-partout - le FN a dû le faire imprimer pour être utilisé dans toute la France, tant il était général... Et la gauche a été éliminée ! Dans un canton orienté à gauche ! Voilà sans doute l'heureux effet des imprécations de Valls, ce crétin (par ailleurs petit coq vindicatif et prétentieux, lui le Français de fraîche date, qui s'est cru autorisé à nous donner des leçons sur le conflit algérien) à propos de qui quelqu'un a sorti l'heureuse formule "la violence est le dernier refuge de l'incompétence".

S'agissant maintenant des résultats définitifs, si je me réjouis, entre autres, de la défaite de la députée (par raccroc) K. Berger, dans les Hautes-Alpes, sorte de socialiste écervelée et jusqu'auboutiste, je note que, dans un autre canton que le mien, mais que je connais parfaitement, trois candidats avaient pu passer le premier tour : dans l'ordre, un PS, un UMP et un FN. Le FN s'est maintenu, il a fait élire le binôme socialiste : les électeurs ayant préféré un petit fonctionnaire subalterne à un inventeur assez génial, capitaine d'industrie grand pourvoyeur de brevets, de devises obtenues à l'exportation et naturellement d'emplois industriels.

On ne dira donc jamais assez que la formule "UMPS" est parfaitement inadéquate, le FN ayant été "inventé" par Mitterrand pour empêcher l'alternance. La véritable formule est bien "PSFN", moins répandue mais tellement plus conforme à la réalité.

Quoi qu'il en soit, le mécontentement des Français a été tel que la représentation issue des urnes est désormais bien plus en adéquation avec la physionomie "modérée" du pays : pour une fois, le piège mitterrandiste n'a pas bien fonctionné. Mais les socialistes peuvent se féliciter de l'attitude du FN : c'est grâce à lui que ce qui était annoncé comme une déroute n'a été, en fin de compte, qu'une défaite...

Histoire de faire un peu de mauvais esprit, il est à noter que dans le canton de Forcalquier, commune de Lurs, ce sont les socialistes qui sont arrivés en tête bien que le FN n'existe pas !
Décidément, la malédiction frappe toujours à Lurs... - Olivier

 

 

2015-04-03 15:20 [Mon blog redémarre, là où je l'avais abandonné. Et j'y injecte peu à peu mes pages "Actualité", rédigées depuis ce pathétique 7 mai 2012. L'explication de ce revirement est à trouver à la date du 1er décembre 2016, 20:20]

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet