Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Insatisfaction et frustration

, 04:28 - Lien permanent

Je tombe, dans Le Figaro Magazine du 28 novembre dernier, sur la réflexion, frappée au coin du bon sens, d'un lecteur parisien de cet hebdomadaire :
"Un matin, au lendemain d'un fait divers crapuleux, j'entendis à la radio la mère de l'auteur du délit expliquer qu'elle ne comprenait pas le geste de son fils car, disait-elle, "je lui ai toujours donné tout ce qu'il voulait".

Elle fournissait là, sans s'en rendre compte, l'explication du geste qu'elle disait ne pas comprendre.
En donnant toujours à son fils tout ce qu'il voulait, elle avait fait de lui un insatisfait incapable de supporter son insatisfaction, un insatisfait capable de frapper pour obtenir une impossible satisfaction. Ces jeunes qui avaient tout et qui, inexplicablement nous dit-on, partent faire le djihad, ne sont-ils pas atteints, pour certains d'entre eux au moins, de ce même syndrome redoutable, celui de la satisfaction impossible, faute d'avoir appris l'insatisfaction ?"

Encore une illustration des ravages commis par le monstrueux (ou infantile ?) "il est interdit d'interdire".

Que cela plaise ou non, l'être grandit aussi dans la frustration et le manque.

Mais il est vrai que les enseignements de tous les moralistes du passé, pour ne pas parler des analyses freudiennes, ont été jetés aux orties. On en voit le beau résultat.

 

 

[Mon blog redémarre, là où je l'avais abandonné. Et j'y injecte peu à peu mes pages "Actualité", rédigées depuis ce pathétique 7 mai 2012. L'explication de ce revirement est à trouver à la date du 1er décembre 2016, 20:20]

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet