Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mourir pour Sébastopol ?

, 19:32 - Lien permanent

Le Monde de ce jour publie la Libre opinion d'un agrégé de philosophie (dont on dit qu'il fut la plume de Guéant - quelle référence !). Ce cher professeur nous la sort bonne : la Crimée étant russe depuis quatre siècles, il faut lui permettre de devenir indépendante (sic. On sait ce qu'indépendance veut dire, en russe).

Naturellement, je caricature un peu, pour l'occasion, la position de ce personnage - car il fait part de remarques judicieuses, par exemple au sujet du Kosovo.


Mais si l'on parle de la Crimée - après avoir rappelé la pâtée de Sébastopol, infligée aux Russes il y a un peu plus d'un siècle - il faut poursuivre dans cette voie particulièrement féconde.
Par exemple, la Prusse orientale était depuis le 16e siècle au moins (pour ne pas remonter au XIIIe, et aux Chevaliers Teutoniques) possession allemande. On sait comment les Soviétiques ont dépecé ce territoire (comme beaucoup d'autres : Tsaristes, Soviétiques ou Russes, ont de tous temps été expansionnistes), dont furent chassés près de trois millions de personnes. A cet égard, on rappellera le honteux torpillage (entre 5 et 9 000 morts), par un sous-marin soviétique, du Wilhelm Gustloff, navire de croisière désarmé, et tellement plus facile à abattre que les navires de guerre allemands !
Mais il convient de ne pas s'arrêter en si bon chemin : il faudrait aussi parler des territoires des Sudètes... et mettre en cause la ligne Oder-Neisse...

Que de bouleversements humiliants subis par le peuple allemand, pour lui faire payer la folie hitlérienne ! Ainsi, près de 20 millions de personnes furent "déplacées" vers l'Ouest : à côté, les prétendus malheurs du prétendu "peuple palestinien", dont on nous rebat sans cesse les oreilles, ne sont qu'une promenade de santé.

Ah oui ! Si on rebattait les cartes ? Chiche que la Russie y perdrait bien davantage, au change...


Mais il est clair qu'elle va avaler la Crimée, sans aucune contrepartie. Qui voudrait mourir pour Sébastopol, de nos jours ?

Dans le même registre mais côté humour, rappelons que des mauvaises langues ont prétendu que Choiseul avait racheté la Corse aux Génois en 1768 pour que Bonaparte (né en 1769) soit Français !
Mais ce sont des mauvaises langues ! - Olivier

 

 

[Mon blog redémarre, là où je l'avais abandonné. Et j'y injecte peu à peu mes pages "Actualité", rédigées depuis ce pathétique 7 mai 2012. L'explication de ce revirement est à trouver à la date du 1er décembre 2016, 20:20]

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet