Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Triste zozo

, 14:03 - Lien permanent

Revenant hier matin (RTL) sur la manière dont il compte doter l’Éducation nationale de 60 000 enseignants supplémentaires, le triste zozo bafouilleur qui risque hélas d'être sous peu intronisé Président d'une France avachie, a usé du terme "redéploiement".

Ce vocable avait été utilisé pour la première fois, je pense, à la fin des années 70, lorsque le Ministère Beullac, sous l'impulsion du Directeur des Écoles Couanou, avait annoncé qu'il fallait mettre les enseignants là où il y avait des élèves. Phrase d'une logique implacable, mais qui avait entraîné la fureur syndicale, bavant les grossièretés les plus inouïes, fomentant les classiques grèves... Cette fois-ci, les paroles du célèbre capitaine de pédalo n'ont suscité aucune vague, ni même la moindre vaguelette. Triste pays de fonctionnaires et d'assistés, qui se met la tête dans le sable devant l'ampleur des enjeux de demain...

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet