Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Elle peut être dangereuse

, 15:57 - Lien permanent


Le Daubé de ce jour, dans un long article annoncé à la Une, et développé en page 4, franchit une nouvelle fois le mur du çon.
Leur fille avait été gravement blessée, nous annonce le quotidien pour nous apitoyer, ses parents luttent pour une modification des textes [sur les armes]. Jeunes présomptueux, soit dit en passant... et totalement dépourvus du souci de paraître à l'affiche...
Ah, désir de la médiatisation, quand tu nous tiens...
Donc, ce brave couple du centre de l'Isère a été l'objet, au mois de juin dernier, d'une mésaventure plus que regrettable. Jugeons-en : l'une de ses filles a tiré sur sa petite sœur de six ans, la blessant gravement à l'œil. A tiré avec quoi ? Avec un pistolet gomm-cogne à un coup, à balles de caoutchouc... Ce pistolet appartenait au fils aîné, tout juste majeur, qui se l'était procuré en toute légalité.
Tout être de bon sens doit commencer par se demander comment cette arme non létale s'est retrouvée entre les mains d'une petite fille. Et pourquoi cette arme était chargée. Mais non, ce ne sont pas les questions qui viennent à l'esprit du dit couple, qui préfère, avec l'appui des autorités locales (évidemment, on n'est jamais à court de démagogie) écrire au Ministre de l'intérieur pour obtenir (vraiment, ces gens ne doutent de rien) un durcissement de la législation française sur les armes (la législation française est déjà d'une sévérité extrême)...
On sait que l'arme la plus dangereuse est incontestablement l'automobile. Combien a-t-elle causé de morts et surtout de blessés, depuis le mois de juin ? Voilà le genre de question qu'il faudrait aussi se poser. En tous cas, nul doute que cette famille va incessamment militer pour que, désormais, chacun ne se déplace qu'à pied...

Mais me vient une idée, bien saugrenue au demeurant. Imaginons (ce qu'à Dieu ne plaise) que la "tireuse", dans un moment de colère, ait saisi une casserole d'eau bouillante et l'ait jetée sur sa cadette (cela ne vous rappelle-t-il pas la scène célèbre d'un film très noir dans laquelle Lee Marwin se prend une cafetière en pleine poire ?) : dès lors, les parents auraient fait appel aux médias, caisses de résonance à tout faire et, avec l'appui des autorités locales, auraient milité pour l'interdiction de toute source de gaz domestique, pour la fermeture de GdG et des usines Butagaz (seraient-ils allés jusqu'à exciter une 'guerre du gaz' entre la Russie et l'Ukraine ?)... Pourquoi riez-vous ?

Cela peut déplaire, mais que voulez-vous, de tous temps et en tous lieux, ce sont les dictatures qui ont pondu les législations les plus répressives sur les armes à feu : ce fait, déjà, devrait faire réfléchir le commun des mortels. Tiens, cela me rappelle un discours, qui date de 1935, et dont voici quelques phrases : "Cette année restera gravée dans l'Histoire. Pour la première fois, une nation civilisée possède une réglementation prohibitive totale des armes. Nos rues seront plus sûres, notre police plus efficace et demain, le monde entier suivra notre exemple". Le monde entier, en effet, a particulièrement apprécié "l'exemple" de cet orateur.

Qui se nommait Adolf Hitler.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet