Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Caricatures...

, 06:40 - Lien permanent

Divers événements s'entrechoquent dans mon esprit, et je tente d'y voir clair.
L'affaire des caricatures tout d'abord, qui survient juste après la victoire du Hamas aux élections "palestiniennes", et qui sentent terriblement le réchauffé, sauf pour les naïfs : elles ont été publiées, dans l'indifférence générale du monde musulman, en septembre. À qui fera-t-on croire qu'il ne s'agit pas d'un coup monté pour jauger, une fois encore, les "puissances" occidentales ?
Surtout quand on remarque que la Syrie, qui a tué par dizaines de milliers ses extrémistes religieux, est à la pointe du combat. Sauf pour les naïfs et, naturellement, les lâches.
Car nous sommes presque tous devenus des Chamberlain, hélas.
Au fait, à propos d'élections, l'avez-vous remarqué ? Des élections ont eu lieu, également, en Haïti (28 000 km2), surveillées par 9 500 soldats ou policiers (forces de l'Onu) ; celles des "territoires palestiniens" (moins de deux fois la Creuse, environ 8 000 km2) avaient mobilisé plus de 13 000 policiers locaux pour un Parlement de 132 sièges (vous imaginez un Parlement de 132 sièges dans la Creuse ?).
D'ailleurs, on peut estimer à au moins 50 000 hommes en armes, l'effectif des forces (toutes tendances confondues) "palestiniennes" (vous imaginez une Creuse avec 50 000 hommes en armes ?). Sitôt les résultats connus, les deux factions rivales se sont mitraillées (dame, avec tant d'hommes en armes) et des voitures ont été incendiées : tiens, ça m'a rappelé quelque chose, mais quoi ?
De tout cela, personne ne parle, ni a fortiori ne tente de tirer quelques conclusions. Non plus que de l'effarant soutien à ce régime pourri jusqu'à l'os, s'élevant à plus du milliard de dollars (dont l'Europe, on se demande pourquoi, fournit plus du tiers), ce qui n'a pas empêché la banqueroute qui a été constatée (car l'argent n'a pas été perdu pour tout le monde).
Mais revenons à ces caricatures : bien sûr, ce n'est pas très élégant de caricaturer le Prophète du voisin.

D'ailleurs, les Musulmans le savent pertinemment ; ce n'est pas à eux qu'on pourrait reprocher de salir à longueur d'années et de colonnes les Juifs, carrément accusés, entre autre joyeusetés, d'anthropophagie ; ou encore de continuer à diffuser le protocole des Sages de Sion.
Non, voyons, l'Islam est une religion de paix. Puisqu'on vous le dit. Seulement, alors même que nous avons fait tant de courbettes, donné tant de gages de notre lâcheté, pourquoi sommes-nous, nous aussi, vilipendés ?
Ce n'est pas juste, que diable ! Du coup, pour la première fois de ma vie, je m'en vais acheter le dernier Charlie-Hebdo, na !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet