Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

De la réclame en général

, 17:36 - Lien permanent

Je ne sais si vous avez remarqué la manière insidieuse dont France-Inter pratique ce que l'on appelle pudiquement la publicité "compensée" (compensée par quoi ?), en nous sortant, sur des semaines voire des mois, la même rengaine.
S'agissant du domaine de la chanson, je me souviens, il n'y a pas si longtemps, de l'incroyable accent mis sur les productions de Norah Jones, chanteuse de Pop-Jazz certes intéressante (mais dont son Come away with me nous a été trop seriné dans les oreilles), dont on nous servait une rasade chaque matin, sans doute pour lancer une mode : comment résister à un tel matraquage ?

Maintenant, c'est le tour de Véronique Samson. Pour cette dernière, il s'agit plutôt de relance (de retape ?), et je trouve ce come-back (with you ?) assez pitoyable.
La chanson-vedette, objet de tous les matraquages, c'est "La douceur du danger" : tout un programme, n'est-ce pas, quand c'est la société qui tend le filet protecteur empêchant les marginaux aimant à côtoyer le "danger" de sombrer complètement...

Mais bon, restons-en aux faits. J'écoute, malgré moi, et à de nombreuses reprises, les paroles de la dite chanson.
Il s'agit d'un festival de mièvreries d'une rare indigence linguistique : on ose y faire rimer "atomique" et "pathétique" et, plus encore, on ne craint pas d'écrire "Et tous les jours je lutte tout le temps"... Dire qu'il n'y a pas de loi qui défende l'intégrité minimale de la langue française !
À côté de ces... sottises, un Cabrel et ses incroyables "Bodégas" fait presque figure de poète, c'est dire !
Comme un fait exprès, aussitôt ou presque après la diffusion de cette lamentable production, voilà qu'on donne un titre de Claude Nougaro.
Quelle gifle ! Est-ce de la publicité comparative ?

Mais voilà, dans quelle école apprend-on à faire la différence entre les productions de Nougaro et celles de Samson ? Et comment les consommateurs ne se plieraient-ils pas à l'effet de mode, puisque c'est ce qui est recherché ?
Il n'y a pas que TF1 à s'atteler à l'entreprise d'abêtissement de notre société.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet