Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Al-Manar

, 13:35 - Lien permanent

Étrange volte-face, décidément, ou incroyable faux-pas. Voilà que la chaîne Al-Manar va être (en principe) interdite de diffusion chez nous. Et le Liban d'annoncer des mesures de rétorsion ! Enfin, quand je dis le Liban, il faut lire la Syrie. Personne ne se scandalise de cette annexion, tandis qu'on pleure sur le sort des "Palestiniens" (nombre d'Israéliens ne sont-ils donc pas des Palestiniens ? Et que dire de la quasi-totalité des Jordaniens ?).
Ceux qui ont cru aux promesses du directeur de cette chaîne, s'affirmant prêt à respecter la loi française et à s'y soumettre (sic !), ne sont pas forcément des naïfs (quel imbécile pouvait imaginer une seconde que le Hezbollah, qui prône un Jihad global contre l'Occident - et pas seulement contre Israël - allait respecter plus d'une minute la convention exigée par le C.S.A. ?).
Non, les auteurs de cette calamiteuse (autant qu'honteuse) autorisation naviguent simplement dans les eaux de la RealPolitik. Je songe à cet épiphénomène peu glorieux en lisant Le nouveau bréviaire de la haine, de G. W. Goldnadel.
On n'a pas fait assez attention à ce livre si documenté et si mesuré, lors de sa sortie. Ou bien, au nom du pétrole triomphant, on l'a envoyé illico presto dans les oubliettes. Et pourtant, combien sa lecture éclaire les événements du Proche et du Moyen-Orient !

Mais voilà, Goldnadel ne passera jamais en prime time sur Al-Manar. Pas plus que sur nos chaînes à nous (enfin, quand je dis à nous...), d'ailleurs !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet