Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

L'alibi

, 15:04 - Lien permanent

Jacques Chirac, nous apprend-on, s'est rendu en Libye "après vingt ans de relations difficiles".
Sans doute a-t-il voulu imiter son prédécesseur, qui avait lui-même rencontré ce voyou criminel (en Crète, à la mi-novembre 84), peu avant de superbement refuser aux avions Ricains (en 1986) le survol de notre territoire, tandis qu'il allaient foutre la pâtée à ce colonel d'opérette.
Kadhafi nous avait d'ailleurs remercié à sa façon, trois ans plus tard, en commanditant l'attentat contre un DC-10 d'Uta.
Eh bien à la bonne heure ! Kadhafi est redevenu fréquentable ! Après toutes les saloperies qu'il a commises, par lâches attentats interposés, on se demande par quel miracle un tel renversement des valeurs s'est opéré. Voyez-vous, c'est très simple : Kadhafi a payé, non pas de ses propres deniers, mais grâce à l'incroyable manne qu'il tire des "revenus" du pétrole.

C'est tout simple, en ce bas monde : avec de l'argent, on peut tout payer, tout racheter. En plus, à peine Chirac sur le sol libyen, Kadhafi se permet de critiquer vertement la position de la France en Afrique.
Ah ! On est vraiment fier d'être Français !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet