Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Ce monde-là

, 10:59 - Lien permanent

Je faisais récemment allusion à un ouvrage de l'ex-juge Éva Joly, décrivant une ambiance de travail délétère au milieu de collègues jaloux, voire haineux et médisants.

Je songeais à ce texte en regardant la récente émission de Ch. Hondelatte consacrée à l'assassinat d'un juge, et j'imaginais la réaction de nombre des collègues de Pierre Michel, voire de ses supérieurs : il a fait du zèle, voilà le résultat. Mais encore cette réaction (imaginée) de lâcheté n'atteignait pas le sommet que nous fit connaître Me Collard, défenseur de l'un des tueurs (complètement innocent, cela va de soi).

Collard alla jusqu'à pratiquement justifier l'assassinat : "son tempérament [celui du juge assassiné], qui n'a rien à voir avec celui des Méditerranéens [les Arméniens, des Méditerranéens !], va marquer au fer rouge l'ego de ces gens-là : il va provoquer des blessures narcissiques...". Voilà donc caractérisé l'odieux crime de l'assassiné : il a "bousculé l'ego" de salopards !
Jusques à quand la parole impudente des bavards pourra-t-elle s'étaler aussi impunément ?

Je songeais encore au texte d'Éva Joly en prenant connaissance d'un article du Daubé qui narrait, avec une pointe d'humour déplacée, les mésaventures d'un Inspecteur X (d'autant que, alimentant régulièrement une rubrique consacrée à "l'Inspecteur X", ma curiosité fut mise en éveil).

Donc, cet Inspecteur (de l'Éducation) a été contraint de traîner un instituteur (en principe sous ses ordres) devant la Justice, pour obtenir réparation de faits hautement diffamatoires.
Une raffarinade bien connue prétendait qu'il fallait remettre la France à l'endroit : voilà donc une occasion superbement ratée. Car un fonctionnaire supérieur ne devrait pas avoir à demander réparation devant la Justice de son pays de faits commis à son encontre par un subordonné. C'est à l'interne, que l'affaire aurait dû se régler rondement, l'instituteur recevant immédiatement blâme, notification d'un déplacement, voire rétrogradation d'échelon (si les faits étaient avérés, naturellement). Mais voilà, les jaloux et les péteux ont dû se dire : il a fait du zèle, qu'il se dém..brouille tout seul !

Pas de vagues, tel est l'alpha et l'oméga du credo de ces braves gens, surtout depuis que le passage des socialo-communistes au pouvoir a mis le champ éducatif dans une pagaille démagogique (ce qui est autre chose que la lente fossilisation dont j'ai entendu parler ici ou là) dont le commun des mortels n'a guère l'idée.

Non, décidément, ce n'est pas dans ce monde-là que nous voulons vivre.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet