Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Nos effroyables jardins

, 18:58 - Lien permanent

On croit s'enfermer au ciné pour se distraire, et puis ça donne à penser...

Entends-les chanter leurs dédains
Et que la grenade est touchante
Dans nos effroyables jardins
- Guillaume Apollinaire (20 août 1915).

Titre étrange, pour ce qu'on prend au début pour une pochade : Villeret en instituteur-clown (d'ailleurs assez crédible comme instit' aimé de ses élèves - son propre fils excepté) répétant la sempiternelle dictée à la Topaze, et on se dit qu'on est parti pour une pâle pagnolade.

Mais Effroyables jardins bascule très vite dans le passé, dans les événements tragi-comiques d'une fin de seconde guerre mondiale. Et les rires à gorge déployée ont parfois du mal à cacher plus d'une larme furtive. Bref, on se laisse emporter par ce récit bon enfant, joué avec grande justesse par des acteurs rodés les uns aux autres, tels Suzanne Flon-Villeret-Dussolier (j'ai un faible pour le jeu sobre de ce dernier, peut-être parce que l'ayant croisé un jour dans une rue de Grenoble, et l'ayant vu s'engouffrer dans un immeuble - non, je ne vous dirai pas lequel...), fonctionnant à peu près comme dans Un crime au Paradis.
On se laisse emporter par le tranquille courage de ces gens de peu (comme dirait Pierre Sansot), par l'observation tendre d'un pré-adolescent virant sa cuti à propos de son père, jusque là méprisé, par la morale universelle, qui nous laisse entendre qu'il y a des cons partout, sous tous les uniformes, et des gens qui savent dire non, même parmi les "ennemis".

À cet égard, les cinéphiles amateurs d'armes ne manqueront pas d'avoir remarqué que le fameux pistolet Luger P08 fait une courte apparition, dans une scène identique à celle d'un film oublié, et je veux croire qu'il s'agit d'un hommage : un hommage à Sudbine (Destinées) l'admirable film yougoslave de Predrag Golubovic (1978).


On croyait aller tout bonnement se détendre, et puis cette comédie bonne-enfant donne à penser, oh oui, donne à penser...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet