Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Monsieur Schmidt

, 18:50 - Lien permanent

Vous avez adoré The Pledge. Alors, vous aimerez Monsieur Schmidt. Comme toujours, Jack Nicholson est formidable, et on ne peut s'empêcher de penser qu'un tel acteur, aux performances époustouflantes - songeons aussi à Chinatown et à Vol au-dessus d'un nid de coucou, du début de sa carrière - doit avoir un grain de folie quelque part. Bref.

Malgré tous les dithyrambes que je lis ici et là - et un battage médiatique de France-Inter assez collant - j'avais préféré le vieux policier de The Pledge, qui effectue une enquête de trop, et a raison contre tous, mais voilà, on ne peut avoir raison contre tous, et il paiera son infaillible flair d'une solitude amère.

Ici, c'est aussi un jeune retraité qui nous est donné à voir, et le passage de la vie active et trépidante, qui défile sans qu'on puisse s'en apercevoir, à l'état de retraité, qui peut conduire au gouffre, a certes quelque chose de très pathétique.

Comment Monsieur Schmidt trouvera le chemin de la rédemption, alors qu'il a perdu son travail, sa femme dont il découvre l'infidélité au moment où elle quitte ce bas-monde, sa fille qu'il ne comprend plus et qui ne l'a peut-être jamais compris, je vous le laisse découvrir.

C'est un spectacle rafraîchissant. Dommage que ça apparaisse un peu trop comme une publicité d'association caritative : mais après tout, c'est pour la bonne cause !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet