Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Angélisme

, 15:08 - Lien permanent

Comment qualifier l'angélisme de ceux, en petit nombre, qui s'en font défiler contre les lois Sarkozy ?
Les belles âmes
, comme on dit (comme disait Péguy), sont parties en guerre contre les propositions du sémillant Ministre. Moins pour qu'on parle d'elles (les propositions), à mon avis, que pour qu'on parle d'elles (les belles âmes).
Et je me réjouis du flop de leurs tentatives.

D'autre part, je viens d'entendre, sur France-Inter, que la violence scolaire s'expliquait par le fait que des profs étaient ennuyeux ! Et c'est une prof qui parlait ! Je me demande si elle le faisait vraiment en connaissance de cause...

Non, ce serait bien trop simple : des profs ennuyeux, il y en a sans doute toujours eu. Mais la fracture entre une partie de la jeunesse et le dur chemin de l'acquisition de la culture, cela n'a pas toujours existé.
Finalement, j'ai trouvé réponse à nombre de questions dans l'ouvrage ("Bandes à part, pour en finir avec la violence") que le toujours fringant Jean-Claude Barreau vient de publier.

Loin d'accuser les profs ennuyeux, il s'en prend à la déviance éducative post-soixante-huitarde. Et affirme qu'un jeune trop primaire et infantile qui n'a pas sa place à l'école, où il ne fait que pourrir les classes, doit pouvoir en être exclu. Voilà qui est sain.

Il aggrave même son cas, en déclarant : "J'irais jusqu'à dire qu'un adjudant de la légion est plus apte à s'occuper des loubards qu'un travailleur socio-culturel de base".

Ah ! Il va encore se faire des amis, le Jean-Claude !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet