Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Terrorismes

, 19:07 - Lien permanent

Il faut regarder les choses en face, même si cela soulève l'indignation des bien-pensants, des penseurs_politiquement_corrects : que ce soit le 11 septembre dernier dans les Twin Towers, ou encore il y a peu à Bali, au Sari Club de Zamboanga ; que ce soit en Palestine ou encore dans les banlieues de Washington, récemment sous les coups de deux snipers ; que ce soit dans les anciennes affaires de Bosnie (etc.), où on a réussi à nous faire fâcher avec les Serbes (quels qu'aient été les débordements répréhensibles d'un Milosevic), ou encore lors de la prise d'otages (gaz à tous les otages...) dans un théâtre de Moscou, on trouve toujours la même idéologie religieuse à l'origine des sanglants désordres.


Taire ces faits, c'est tout simplement se faire le complice de ceux qui ont pour profession de foi de falsifier la réalité.

Mais il faut aller plus loin encore.

Très récemment, le meurtre raciste, et certes impardonnable de Mohammed (à Dunkerque) a entraîné des condamnations définitives et globales, et des réactions démesurées : jusqu'à une minute de silence au Parlement, ce qui est tout de même un peu fort, sinon grotesque. Et le meurtrier a été dénoncé par les siens.

Dans le même temps, le barbare incendiaire de la cité Balzac de Vitry (la mise à mort de la jeune Soufiane), après avoir été protégé par les siens, a discrètement bénéficié d'un silence assourdissant, voire même d'une certaine sympathie (après tout, c'était "entre eux" ! Et c'était peut-être un accident !).



Jusques à quand cet hypocrite ordre moral, qui au vrai ne fait qu'attiser les vieux démons de l'extrême droite, perdurera-t-il ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet