Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Désinvolture

, 13:02 - Lien permanent

Tout en tirant la langue sur mes vieux grimoires, j'observe le manège de la nouvelle Directrice de l'école, qui se présente quatre fois en Mairie, ce matin.

Je me demande qui garde ses gosses ; la Secrétaire de Mairie m'apprend qu'il y a une Atsem à plein temps, dans la classe (pour moins de vingt élèves !). Je comprends donc la situation...

La jeune Directrice apporte du courrier déposé par hasard à l'école, et qu'elle est en train de trier. Mais nous sommes rentrés depuis une semaine bon-poids, et ledit courrier n'a pas encore été dépouillé ou redistribué ! Voilà qui m'intrigue tout de même !

Je tends l'oreille : heureusement qu'il n'y a pas de préparations à faire (puisqu'elle le dit ! Les certifiés de français ou de maths du coin, qui croulent sous les paquets de copies pour un salaire strictement identique, apprécieront), parce que se taper des petits, c'est pas clean [sic] !

Ah bon ! Ainsi parle, hors micro, une fraîche émoulue de l'école normale (Bon, je sais : de l'Iufm. En tout état de cause, comment sera-t-elle, dans quinze ans ?).
Qui, sans se perdre davantage en circonvolutions verbales, exige pour son école une seconde ligne téléphonique dévolue à l'Internet (pour sûr, l'échec scolaire va se rétrécir drastiquement, en ce lieu béni des technologies modernes).

Et dire que ça va manifester, afin de faire pression (ou de s'en donner l'illusion) sur le budget de la rentrée 2003...

Ah, il est bien vrai que nous avons les meilleurs enseignants du monde (dixerunt Edgar Faure, Lionel Jospin, François Bayrou, Luc Ferry, j'en passe et des moins bons)...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet