Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Université d'été

, 22:10 - Lien permanent

Je suis de très loin les débats convenus (à part les sifflets à l'encontre de Marie-Noëlle Lieneman) qui agitent l'Université d'été du Parti socialiste.

Cela me fait irrésisitiblement songer à cette image forte du film À nous la liberté (si j'ai bonne mémoire), où l'on voit un ouragan dévaster une tribune, sur laquelle un orateur poursuit imperturbablement son discours alors que tous les auditeurs ont fui les intempéries...

Je pense aussi à la curieuse résonance, dans la bouche de ces nantis - dans Le Monde diplo de mai dernier, Ignacio Ramonet a cruellement rappelé que "de nombreux dirigeants [du P. S.] sont assujettis à l'impôt sur les grandes fortunes" - du mot peuple ou de l'expression se rapprocher du peuple.

Qu'en connaissent-ils, du peuple, ces bourgeois fonctionnaires ?

Et me vient irrésistiblement à la mémoire cette réflexion de Pierre Sansot : "Quand on marche les pieds recouverts d'un cuir d'excellente qualité, la bouche garnie de dents en porcelaine ou en faïence, il n'est pas permis de parler comme un homme qui à longueur de journée travaille dans le cambouis ou la poussière".

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet