Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Partis-pris de France-Inter

, 16:52 - Lien permanent

Écoutant sans doute plus attentivement que d'habitude le bulletin du matin de France-Inter, je me suis pris à noter à quel point l'information peut être orientée ; puis, à force de matraquages (car, à chaque heure, c'est rebelote), se transformer en opinion majoritaire. Au lieu de nous faire réfléchir, de nous aider à grandir, on nous prend pour d'éternels mineurs, sinon pour des demeurés.


- On nous parle de la réouverture (après trois ans) du tunnel du Mont-Blanc, nous ressassant le nombre de victimes, et les précautions insignes qui ont été cette fois mises en œuvre. Comme si le risque zéro existait ! Comme si le nombre des victimes, important certes, n'était pas en tout état de cause inférieur aux résultats de deux jours de circulation ordinaire, dans notre pays...

- On donne longuement la parole à un malfrat (j'ai supposé) qui vient - dit-il - de se faire tabasser par des policiers. On nous dit qu'une enquête a été ouverte à l'IGS (il est vrai que dès qu'un policier remue la main, fût-ce pour s'apprêter à pisser, une enquête est ouverte à l'IGS) : mais a-t-on entendu les policiers mis en cause ? A-t-on eu la preuve qu'une enquête est diligentée pour coups et blessures de fonctionnaires de police dans l'exercice de leurs fonctions ? Que non !
On réclame sans cesse davantage de policiers (et nous sommes, là-dessus, parmi les pays les plus policés au monde), et dans le même temps, au moindre faux-pas (supposé), on crache sur eux. Pourquoi ne pas répercuter systématiquement toutes les voies de fait dont ont été victimes, chaque jour, les personnes âgées, en particulier ? Ce comportement commun à nos radios n'est pas seulement de la "naïveté" : c'est de la lâcheté sociale.

- On donne longuement la parole à une personne vidée de chez IBM, pour "insuffisance professionnelle". Je ne veux pas savoir les motifs, et s'ils sont illégitimes, cette personne "gagnera" devant les Prudhommes.
Je veux seulement noter que pour le journaliste, un employé mis à la porte a forcément raison, que son patron est forcément un affreux capitaliste, etc.
Mais la France crève de cette médiocratie syndicale dont, soit dit en passant, il nous faudra bien nous débarrasser pour nous trouver en conformité avec le droit européen. Afin que les tire-au-cul ne soient plus présentés comme des héros de l'ordre du travail, afin que la "diminution d'activité", comme disent pudiquement les Instructions officielles Jean Zay (1938), soit enfin sanctionnée comme elle le mérite.

- On nous parle enfin du conflit qui embrase la Palestine, et il est clair que pour la "Voix de la France" qu'est France-Inter, les Hébreux sont d'affreux salauds sanguinaires.
Eh bien non, ce n'est pas aussi simple ; souvenez-vous, lors de la première Intifada : les bilans sanglants succédaient aux bilans sanglants. Jusqu'au moment où l'information a été très discrètement délivrée, selon laquelle près de la moitié des morts de cette révolte était l'œuvre... des "Palestiniens" eux-mêmes, qui avaient de façon interne liquidé leurs "frères" voulant trop se rapprocher des Israéliens, ou soupçonnés de le vouloir... Mais qui s'en souvient ?
On nous dit donc que Sharon est de plus en plus isolé sur la scène internationale. "D'ailleurs, poursuit le journaliste, "la semaine dernière Lionel Jospin a estimé que cette politique ne menait à rien" (tiens, ça ne lui a pas suffi, au camarade Michel, l'indigne caillassage qu'il a subi - en mars 2000 - à l'université palestinienne de Bir-Zeit ? Au fait : Race qui frappes et lapides, je te plains ! aurait dit Victor Hugo). Comme si Jospin avait la moindre parcelle de poids dans le conflit en question...
Mais ça permet en passant, discrètement, d'insister sur sa stature internationale. Et les autres candidats, qu'est-ce qu'ils en pensent ? Une information adulte se fût donné comme obligation de nous le faire savoir... Vous en tirerez la conclusion que France-Inter (comme Le Monde, d'ailleurs ; mais Le Monde n'est pas un service public) a déjà choisi son candidat.

Et vous, aviez-vous écouté dans le même sens que moi, ce bulletin de nouvelles en apparence anodin, mais tellement orienté ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet