Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Supercherie

, 14:30 - Lien permanent

Je lis avec retard, dans un quotidien parisien du soir (bis) l'article d'Alain Bentolila consacré au problème des patois, dites langues régionales (je ne lui en veux pas de ne pas citer, au nombre de ces dernières, mon provençal à moi).
Les choses sont dites avec tendresse, mais avec fermeté, et rien n'est oublié.
Des "injustes traitements de l'histoire", jusqu'aux "discours souvent démagogiques mais politiquement corrects", Alain Bentolila passe tout en revue, et son point de vue est d'autant plus fort qu'il est plus modéré.
Il n'en demeure pas moins que "faire des mathématiques ou de l'histoire en créole ou en breton ne s'obtient pas... par un coup de baguette magique". Et de donner en exemple les difficultés de ... l'arabe là même où les enfants arrivant à l'école ne parlent que cette langue (ou deux, si on ajoute le classique au dialectal).

Naturellement, tout le monde a compris que, sans le citer, Bentolila ajoute ainsi sa pierre au débat actuel sur le statut futur de la "langue" corse. Aïe ! Il va jusqu'à parler de supercherie, et de décor folklorique en carton pâte !
Salut, Chevènement.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet