Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Ma couille

, 07:24 - Lien permanent

"Ma couille", voilà par quel nom tendre on apostrophe désormais les hommes politiques...

On avait déjà vu il y a quelques années, avec grande stupeur, le dénommé Baffie interpellant Raymond Barre pour lui glisser : "et toi, Raymond, comment ça va avec les gonzesses ?"
Ceci pour une séquence soit-disant humoristique destinée à faire rire gras les gogos de Canal+.
Mais hier, la démesure est encore allée plus avant, sur une chaîne publique, avec le même Baffie cornaqué par Thierry Ardisson.
Il y a de quoi être gêné devant tant de bêtise impudique, d'absence totale de culture et de respect humain. En l'occurrence les compères mettaient sur le gril, si l'on peut dire, l'ancien Premier Ministre Michel Rocard.
Ébahi par les questions grossières qui lui furent posées (avec un relent de misogynie bien connu, mettant ici en scène Mmes Boutin et Voynet), il parvint à répondre aux deux acolytes, qu'ils le mettaient dans un univers qu'il avait peu rencontré. On s'en félicite pour lui.
Les goujats, hélas, ont encore de beaux jours devant eux, puisque ce style d'interview plaît à nos concitoyens. Et il me semble que s'il eût été plus jeune, Rocard aurait pu réagir par une magistrale paire de claques. "Ma Couille" aurait ainsi montré qu'elle en avait...


Mais qui donc avait prédit que l'éducation de tous allait rendre les gens plus instruits, certes, mais davantage capables de réflexion critique ? C'est pas toi, Père Hugo ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet