Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Obama : au bas mot, complet ratage !

, 05:01

Quel contraste éloquent, que celui offert par les deux présidents américains successifs, l'élégant intellectuel noir du camp démocrate, et le plouc républicain, "monument d'ignorance et de mauvais goût", habitué de tous les excès, insupportable et grossier misogyne (entre bien d'autres qualités !). C'est en tout cas ce que veulent nous faire avaler les "élites" largement cocaïnomanes des deux côtes étasuniennes, elles qui, avec l'appui massif de médias tout acquis à la cause démocrate (car seuls les ânes démocrates auraient, à les entendre, le droit de conduire la destinée de ce grand pays), ont non seulement tout fait pour que la clique Clinton revienne au pouvoir (nonobstant les parjures, la procédure de l'impeachment évitée de justesse, les divers scandales, l'affaire des mails... et le fait de traiter de "pitoyables" les électeurs de son adversaire), mais sont en train de savonner la planche (et qu'ils sont cyniquement habiles à la manœuvre !) à partir de laquelle Donald Trump est censé s'élancer dans quelques heures...

Lire la suite...

L'étiage

, 04:52

En marge de mon billet "Dehors, l'arbitre !", du 16 novembre 2014, j'écrivais ceci : "À propos du 'capitaine de pédalo', je signale le texte si inspiré de Philippe Bouvard dans le dernier Figaro Magazine (n° 21 857, p. 186), si inspiré qu'il en est jouissif. Un morceau d'anthologie, que je publierai sur mon site lorsque Hollande tirera sa révérence".

Deux ans plus tard, ce jour est (enfin) arrivé. Voici donc, extrait de son bloc-notes, le texte "Une popularité en passe de rattraper l’étiage du yaourt"...

Lire la suite...

La partie reprend !

, 20:20

"Dans quel état sera notre pays à la fin de mon mandat ?"
Telle est l'interrogation qui taraudait Flanby, à peine élu - par erreur, et en dépit de tous les avertissements lancés aux Français par ses camarades de parti, à commencer par sa propre concubine, mère de ses quatre enfants - à la Présidence de la République.
L'état, nous le connaissons, et ce pitoyable (jusque dans sa dernière allocution) président vient d'en tirer les leçons, cinq mois avant l'échéance : il savait que les sondages le créditaient de 7 % des voix, qu'il arriverait en cinquième position, humiliation inédite sous la Ve, mais tellement méritée !

Lire la suite...

De Nice à Rouen

, 05:10

Et puisque la polémique enfle, revenons-y. Il est possible que la jeune Sandra, qui certes n'est pas sortie de l'Éna (un bon point pour elle : elle a les pieds sur terre), n'ait pas correctement "logé" ses pressants interlocuteurs. Il n'empêche : il y a bien eu intervention directe d'un haut niveau de l'État.

Et lorsque j'entends les propos du "sondeur" Roland Cayrol (hier dans "On refait le monde" sur RTL), qui défend si mordicus tout ce que fait le gouvernement que c'en est pitoyable, j'ai envie de dire : ferme ta gueule, nom de Dieu !

Lire la suite...

Polémique niçoise

, 23:10

Nous est apparue dans les étranges lucarnes la dénommée Sandra Bertin, modeste policière municipale de son état, très jolie par ailleurs, malgré les traces de varicelle infantile sur son visage (ou à cause d'elles ?).
Sa bonne bouille respire la droiture lorsqu'elle nous affirme avoir subi des pressions, mais je sais bien qu'il faut se garder de juger les gens sur leur mine. Et pourtant...

Lire la suite...

- page 3 de 41 -