Impôt sur les trois premières nuits de noces

Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Sous le règne de Saint-Louis, les mariés ne pouvaient coucher ensemble la première nuit des noces - ni même les deux suivantes, sans en avoir acheté les permissions des évêques.

C'était bien, en effet, ces trois premières nuits qu'il fallait choisir, remarque Montesquieu ; car pour les autres, on n'aurait pas donné beaucoup d'argent.

 

Trésor des curiosités et des originalités, p. 24