N O Ë L  2018 !

 

 

(Quouro vèn lou bèu tems dé Nouvé
amè lei Tradicioun Calendalo)


["Le monde entier tressaille d'espérance
À cette nuit qui lui donne un sauveur"]

 

 natalis

 

 

 

 

 

 

 

"La Provence, c'est un morceau détaché ou préservé de la Grèce antique" (Georges de Caunes, Aix-en-Provence, le 31 août 1969).

 

Invocation à l'âme de la Provence, début de Calendau (lu par M. Antonin Fabre - 1899-1972 -, Pavillon de Vendôme, Aix, lou 31 d'Aost 1969) :


Amo de moun païs,
Tu que dardaies, manifèsto,
E dins sa lengo e dins sa gèsto ;
Quand li baroun picard, alemand, bourguignoun,
Sarravon Toulouso e Bèu-Caire,
Tu qu'empurères de tout caire
Contro li négri cavaucaire
Lis ome de Marsiho e li fiéu d'Avignoun ;
..........................................
Amo de-longo renadivo,
Amo jouiouso e fièro e vivo,
Qu'endihes dins lou brut dóu Rose e dóu Rousau
Amo di séuvo armouniouso
E di calanco souleiouso,
De la patrìo amo piouso,
T'apelle ! encarno-te dins mi vers prouvençau !

[Frederi Mistra (1830-1914), Calendau, pouèmo nouvèu, Noël 1866]

Données tirées de l'émission : Dominique Reznikoff et Roger Benamou vous invitent Au Pavillon de Vendôme, avec Max Favalelli - 1905-1989)