Aménagement de la semaine scolaire (Arrêté du 7 août 1969) - 1

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Objet : Aménagement de la semaine scolaire et répartition de l'horaire hebdomadaire dans les écoles élémentaires et maternelles

Article premier - La durée hebdomadaire de la scolarité dans les écoles élémentaires et maternelles est fixée à vingt-sept heures, la journée du jeudi et l'après-midi du samedi étant laissés libres de cours.

Art. 2 - Les vingt-sept heures de classe par semaine sont réparties conformément aux dispositions du tableau annexé au présent arrêté.

Art. 3 - La nouvelle durée hebdomadaire de la scolarité dans les écoles maternelles et élémentaires permet aux maîtres de consacrer à leur perfectionnement pédagogique un temps équivalent à trois heures par semaine.

Art. 4 - Le directeur de la Pédagogie et des Enseignements scolaires et de l'Orientation, les recteurs d'académie et les inspecteurs d'académie, chacun en ce qui le concerne, sont chargés de l'exécution du présent arrêté, qui prendra effet à compter de la rentrée scolaire 1969.

Le ministre de l’Éducation nationale,

Olivier Guichard

 

 

ANNEXE

Disciplines

 

Français (1)
10 heures
Calcul (1)
5 heures
Disciplines d'éveil
6 heures
Éducation physique et sportive
6 heures
Total
27 heures

 

(1). Les horaires de ces deux disciplines seront groupés de préférence pendant les matinées, et une récréation de dix minutes prélevée sur l'horaire devra séparer chaque séance d'enseignement de la suivante.


 

 

J. O. du 8 août 1969, B. O. E. N. n° 32 du 28 août 1969

 

 

 

On pourra poursuivre dans cette veine en lisant la Circulaire 69-371 du 2 septembre 1969 (B. O. E. N. n° 35 du 18 septembre 1969) : "L'arrêté du 7 août 1969 qui aménage la semaine scolaire et fixe une nouvelle répartition de l'horaire hebdomadaire dans les écoles élémentaires et maternelles est une mesure importante qui vise à généraliser progressivement la rénovation pédagogique et à favoriser la formation permanente des instituteurs[...] C'est donc à un mouvement novateur d'expérimentation et de recherche que l'arrêté du 7 août 1969 souhaite donner l'élan [...]..."