Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Grèves & Universités

, 14:37 - Lien permanent

Oh ! Je pourrais parler du droit de grève, inscrit dans la Constitution, certes, mais au même rang, au même titre, que la continuité du service public, dont on parle si peu : la continuité du service public a le caractère d'un principe de valeur constitutionnelle, principe que les grévistes violent sans aucune retenue (pas seulement de salaire...).

Je pourrais parler de la "radicalisation" du mouvement, ce qui signifie en termes édulcorés qu'on a aujourd'hui affaire à de véritables émeutiers, qu'il faudrait traiter comme tels, c'est-à-dire radier des cadres (car ce sont, dans leur immense majorité, des fonctionnaires ou assimilés) et envoyer devant les Tribunaux.

Je pourrais parler de la voix désolée de la raison et de l'honnêteté, de la compétence et du courage aussi, celle de Rocard (lui qui, il y a bien longtemps, stigmatisait "l'excessif simplisme des militants"), bientôt suivi par MM. Kouchner, Attali, Delors et autres Charasse...
Je pourrais parler des énièmes démêlés, bien troubles, de la fameuse association donneuse_de_leçons SOS-Racisme...

Non, je préfère parler du refus quasi unanime opposé par les conseils des Universités françaises (lieux de féroces combats entre socialistes et communistes) au projet Ferry d'autonomie des Universités. Comme j'ai un peu de mémoire, je veux seulement rappeler que cette autonomie-là fut, voici bientôt vingt ans, suggérée comme préalable à une réelle amélioration de l'offre éducative dans le paragraphe IV ("l'unité dans et par le pluralisme") d'un rapport, commandé par un Président "de gauche" à des savants "de gauche" : j'ai nommé le rapport du Collège de France.

Que sa proposition la plus novatrice soit ainsi rejetée - avant tout examen - en dit long sur les intentions générales des grévistes, défenseurs uniques de leurs privilèges exorbitants. Mais jusqu'à quand le bon populo se laissera-t-il faire ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet