Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Nouveaux programmes

, 21:46 - Lien permanent

J'étais dans une Mairie, à compulser passionnément de vieux registres. À la 'récré', je m'en vais m'oxygéner un peu, et je tombe sur un placard, affiché sur le panneau de l'école attenante.
Ce placard apprend aux parents que les classes vaqueront toute une journée, pour permettre aux enseignants d'aller "travailler sur les nouveaux programmes".

Je passe sur le caractère plaisant de cette dernière expression : il n'y a pas si longtemps, le ministre Cl. Allègre avait fait plancher les enseignants du Primaire sur les "nouveaux programmes", au long d'une vaste consultation (ça n'a donc pas suffi ?).

Toujours cette fuite en avant, et cette quête de la nouveauté, qui permet de masquer les problèmes essentiels. Mais ce n'est pas là-dessus que portera mon indignation. Un des décrets d'application de la loi du 10 juillet 1989 d'orientation sur l'éducation nationale, dite "loi Jospin", avait clairement marqué que, dorénavant, les conférences pédagogiques ne pourraient, en aucun cas, se tenir sur le temps de service en présence des élèves (c'est l'invention peu probante à la vérité, des "samedis libérés").

Quinze jours après la rentrée des classes, et ses journées banalisées, cette vacance des classes heurte donc le sens commun. Le nouveau Ministre, que sa pitoyable pantalonnade effectuée au moment de la conquête socialiste de la Mairie de Paris, n'a pas totalement et définitivement déconsidéré (hélas), n'est pas à un acte démagogique près.

Triste République des compromissions.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet