Bloc-notes

Home

Aller au menu | Aller à la recherche

D'un obscur général vitupérateur

, 06:10

Ce pauvre Robert Ménard joue constamment de malchance : à peine envisage-t-il de se mettre en mouvement qu'on lui reproche déjà d'emprunter le pas de l'oie ; c'est, si l'on veut, un autre Éric Zemmour : avant même qu'il ouvre la bouche, on lui impute à crime ce qui va en sortir. Bref, comme Zemmour, Ménard est persona non grata dans son propre pays (pour l'instant en tout cas, la France est encore son pays, que je sache !) et les zélateurs de la pensée unique sont à cet égard d'une vigilance inouïe.

Lire la suite...

En direct de la chine

, 13:05

Branché, je crois l'être beaucoup plus que la moyenne. Et pourtant ce n'est que le lendemain de l'effroyable carnage, à 4 heures (les retraités n'ont plus d'avenir, alors ils se lèvent tôt) que j'appris, incrédule, ce qui s'était passé la veille, sur la Promenade des Anglais. Ce lendemain vendredi, donc, je dus aller faire des courses et pour cela parcourir en voiture la rue principale de ma ville.
Plus de onze ans que je passe régulièrement au même endroit : jamais, je le jure, je n'avais jusqu'ici vu un tel spectacle que je vais qualifier d'ahurissant ou répugnant, choisissez : une jeune femme presque entièrement voilée, avec tout de même une bien petite fenêtre pour l'ovale du visage, déambulait comme si de rien n'était.

Lire la suite...

La fin de la fin de l'Histoire...

, 04:40

Ce diable d'Alain Finkielkraut a encore frappé. Dans Le Figaro d'hier, il parle longuement, à propos de la barbarie parisienne d'il y a une semaine, de "la fin de la fin de l'Histoire".
Il rappelle que très récemment, le Nouvel Obs a osé battre le rappel contre la pensée "nauséabonde et putride" de ceux qui ne pensent pas comme le politiquement correct, et a promis, sur sa couverture, que l'hebdomadaire contenait "0 % de Finkielkraut, Zemmour et les autres". À ne pas croire...

Lire la suite...

Terre d'élections...

, 03:55

C'est une histoire certes très pénible, et dans laquelle il faut prendre en compte la douleur d'une famille. Mais pas seulement : le bien public doit l'emporter sur les considérations personnelles ; et comme je ne connais pas exactement les tenants et les aboutissants de cette histoire (mais qui les connait ? Certainement pas le préfet du lieu, qui s'est cru autorisé à prononcer des paroles honteuses, et qui jugent le personnage), je vais en parler avec prudence.

Lire la suite...

Mora... nocive, ou Morano sous le feu des critiques

, 06:05

Eh bien voilà, après nous avoir enfumés par toutes les vaticinations au sujet des migrants, "chances de l'Europe", voici que les zélateurs de la pensée unique, dédaignant - et pour cause - les vrais problèmes, sonnent l’hallali et excitent les gueux contre Nadine Morano, coupable à leurs yeux d'avoir cité un propos (avéré) du Général de Gaulle ! Dire combien je suis écœuré par la façon dont cette personne (peut-être maladroite ?) continue à se faire enfoncer, y compris à l'intérieur de son propre parti, y compris au sein du FN (seul, le vieux Le Pen la défend, c'est tout de même un comble !) est insuffisant...

Lire la suite...

- page 2 de 60 -